Accéder au contenu principal

Irak : 27 personnes kidnappées lors d'une partie de chasse qatarie

Des membres de la police irakienne font partie des personnes enlevées.
Des membres de la police irakienne font partie des personnes enlevées. AFP / STR

Vingt-sept personnes ont été enlevées dans le sud de l'Irak par des hommes armés, mercredi, alors qu'elles participaient à une partie de chasse qatarie. Des membres de la famille royale se trouvent parmi les otages.

PUBLICITÉ

Vingt-sept personnes participant à une partie de chasse qatarie ont été capturés par des hommes armés dans le sud de l'Irak, ont annoncé, mercredi 16 décembre, des responsables irakiens.

"Vingt-sept chasseurs qataris ont été enlevés à 3 heures (heure locale) par des hommes armés non identifiés", a indiqué à l'AFP un officier de police de la province de Mouthanna, dans le sud du pays, où l'enlèvement a eu lieu.

Selon Faleh al-Zayadi, le gouverneur de la province, les chasseurs ont été kidnappés par des dizaines d’hommes armés "alors qu’ils se trouvaient dans un camp proche Bassiyah". "Tous sont qataris et parmi eux, se trouvent plusieurs membres de la famille royale", a-t-il ajouté, expliquant que les ravisseurs avaient utilisé une cinquantaine de véhicules équipés de mitrailleuses.

Des membres de la famille royale qatarie parmi les kidnappés

Deux officiers irakiens assurant la sécurité de la partie de chasse ont également été enlevés, selon ces responsables.

Des riches ressortissants des pays du Golfe aiment se rendre dans des pays proches, comme l'Irak, le Pakistan ou l'Afghanistan, pour chasser avec des faucons, une tradition de la péninsule arabique. Ils échappent ainsi aux restrictions imposées dans leur pays sur les quantités de gibiers tués et les espèces protégées.

Une certaine hostilité existe dans les régions majoritairement chiites du sud de l'Irak envers les pays essentiellement sunnites du Golfe en raison notamment des oppositions sur la guerre en Syrie.

En septembre, 18 Turcs travaillant pour une entreprise de travaux publics avaient été enlevés à Bagdad par un groupe armé. Ils avaient été ensuite libérés en bonne santé. Cet enlèvement avait été revendiqué par un groupe armé méconnu se faisant appeler "Furaq al-Mowt" (Escadrons de la mort).

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.