Accéder au contenu principal
L'Entretien

Gilles Kepel : les attentats de Paris ont été "écrits" en 2005

Capture d'écran France 24

France 24 reçoit Gilles Kepel, politologue, spécialiste de l'islam et du monde arabe contemporain, qui publie "Terreur dans l’Hexagone, genèse du jihad français" (Ed. Gallimard).

PUBLICITÉ

Dans son livre "Terreur dans l’Hexagone, genèse du jihad français", Gilles Kepel revient sur le jihad en France et sur les attentats qui ont frappé la France en janvier et en novembre 2015. Pour ce spécialiste de l'islam, l’année 2005 a été fondatrice.

"Nous sommes arrivés à cette situation terrible d’une manière qui était écrite, si j’ose dire", explique Gilles Kepel. "En effet, il y a dix ans, en janvier 2005, Abou-Moussab Al Souri, un Syrien passé par la France pour faire des études et ensuite marié à une Espagnole, a mis en ligne un traité en arabe : 'Appel à la résistance islamique mondiale'", explique-t-il. Dans ce traité, le prédicateur syrien a théorisé ce qui deviendrait le nouveau mode opératoire des jihadistes.

Abou-Moussab Al Souri "prend le contre-pied de Ben Laden et de son jihadisme pyramidal qui ne mobilise pas les masses", analyse Gilles Kepel. L'islamiste invite à "passer par le bas, à viser principalement comme exécutants des jeunes issus de l’immigration ou récemment convertis dans les pays européens et il considère que l’Europe est le ventre mou de l’Occident".

Le politologue note par ailleurs que Youtube, Facebook et Twitter ont permis de "créer des communautés de base qui permettront à ce jihadisme qui fonctionne comme un essaim d’abeille de prospérer et de proliférer".

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.