Accéder au contenu principal

Premier League : Arsenal ne profite pas du Boxing Day

L'attaquant français d'Arsenal, Olivier Giroud, est resté muet face à Southampton, le 26 décembre 2015.
L'attaquant français d'Arsenal, Olivier Giroud, est resté muet face à Southampton, le 26 décembre 2015. Justin Tallis, AFP

Arsenal qui manque l'occasion de prendre la première place, Manchester City qui se relance, United qui s'enfonce... et Leicester toujours leader ! La 18e journée de Premiere League, lors du Boxing Day, samedi, a été riche d'enseignements.

Publicité

Le Boxing Day, le lendemain de Noël, est toujours un moment un peu particulier pour les amateurs de football anglais. Alors que l’esprit de fête est encore à son apogée, les joueurs rechaussent les crampons et s’affrontent, quelque soit l’état du ciel, au cours de matchs souvent spectaculaires. Cette année, la 18e journée de Premier League n’a pas dérogé à la règle, samedi 26 décembre.

  • Arsenal s'écroule et laisse Leicester seul en tête

Après la défaite à Liverpool (1-0) du surprenant leader de cette saison, Leicester, la seconde seulement en 18 matches, Arsenal pouvait prendre la tête du championnat. Une pensée obsédante pour les Gunners, qui ne sont pas parvenus à installer leur jeu habituel et ont sombré à Southampton (4-0), pourtant 12e et sur une série de 5 matchs sans victoires. 

Les joueurs d’Arsène Wenger ont subi le jeu après l’ouverture du score de Martina et n’ont jamais paru en mesure d’inquiéter le gardien adverse quand le leur, Petr Cech, se montrait inhabituellement fébrile après une chute sur le dos en début de seconde mi-temps. Leurs attaquants, Olivier Giroud le premier, ont été plus spectateurs qu’acteurs de ce match très physique où les Saints ont fait subir à Arsenal sa plus lourde défaite de la saison.

Cela dit, les fans des Gunners peuvent se rassurer : les deux dernières fois où Arsenal a remporté la Premiere league, en 2002 et 2004, le club n’était que deuxième lors du Boxing Day. Tout est encore possible... Surtout si Leicester réitère le genre de contre-performance de samedi. Ses deux attaquants, Jamie Vardy et Riyad Mahrez, habituellement flamboyants, n’ont pas trouvé de solution face à une équipe de Liverpool qui avait faim de succès après quatre matches sans. Les Reds s'en sont remis à Christian Bentenke pour inscrit le but de la victoire.

  • Bonne opération pour Manchester City

Avec deux défaites lors de ses trois derniers matchs de championnat, Manchester City devait réagir à domicile contre Sunderland. C’est chose faite, et avec style (4-1) ! Voilà les Citizens relancés avant le match au sommet, à Leicester mardi, où une victoire les ramènerait à égalité de points avec l’actuel leader. Ce Boxing Day a donc été une bonne affaire  pour City, avec les revers de ses concurrents directs : Leicester, Arsenal et Manchester United. La seule mauvaise nouvelle du jour est la rechute du capitaine et patron de la défense centrale, Vincent Kompany, qui s'est encore blessé.

  • Manchester United sans solution et bientôt sans entraîneur ?

Les Red Devils ont encore perdu, samedi, cette fois sur la pelouse de Stoke City (2-0). Après cette quatrième défaite de suite toutes compétitions confondues, une première sur une saison pour Manchester United depuis 1961, la pression sur les épaules du manageur néerlandais Louis Van Gaal, dix-huit mois après son arrivée, est de plus en plus forte.

Plus que jamais menacé, l’entraîneur mancunien a encore pointé ses joueurs du doigt : "Les gens se tournent vers moi. Je dois faire avec, mais le plus important, c'est que les joueurs doivent faire avec, car ils sont les seuls à jouer". MU est sixième, à déjà neuf points de Leicester et six de Manchester City (3e).

  • Chelsea toujours pas relancé

En dépit de l’arrivée de son nouvel entraîneur Guus Hiddink, Chelsea, à Stamford Bridge, n’a pas su s’imposer face à Watford (2-2). Encore trop fébriles défensivement et sans agressivité sur le porteur du ballon, les Londoniens peuvent remercier Diego Costa, auteur d'un doublé. L'international brésilien aurait pu inscrire un triplé mais Oscar n'a pas voulu le laisser tirer le penalty obtenu par Eden Hazard, qu'il a ensuite manqué.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.