Accéder au contenu principal
Info éco

Vivarte : les syndicats reçus au ministère du Travail

Le gouvernement se penche sur le cas Vivarte. Le leader français de l'habillement, en perte de vitesse et affaibli par une dette d'1,4 milliard d'euros, a annoncé mardi aux salariés qu'il allait mettre en vente deux de ses griffes les plus emblématiques : Naf Naf et André. Et ce, quatre mois après avoir annoncé son projet de céder Pataugas, Chevignon et Kookaï.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.