Accéder au contenu principal

L'Algérie fait ses adieux à l'opposant historique Hocine Aït Ahmed

Des pompiers algériens portent le cercueil d'Hocine Aït Ahmed, vendredi 1er janvier 2016, dans son village natal de Kabylie qui porte le même nom que lui.
Des pompiers algériens portent le cercueil d'Hocine Aït Ahmed, vendredi 1er janvier 2016, dans son village natal de Kabylie qui porte le même nom que lui. Farouk Batiche, AFP

L'opposant historique algérien Hocine Aït Ahmed a été enterré, vendredi 1er janvier, dans son village natal de Kabylie. Ses funérailles ont été retransmises en direct à la télévision nationale.

PUBLICITÉ

Hocine Aït Ahmed était le dernier survivant des neuf "fils de la Toussaint", les chefs qui ont déclenché la guerre d'Algérie contre la puissance coloniale française le 1er novembre 1954.

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a rendu hommage à ce "grand homme" ayant "accompli avec abnégation et dévouement son devoir de militant et de moujahid". Le président français, François Hollande, a salué "l'une des grandes figures historiques (de l'Algérie), artisan de premier plan de son indépendance, et acteur engagé de la vie politique".

Parti d'Alger, le cortège funèbre est arrivé en fin de matinée au village. "Nous sommes ici pour dire que le combat d'Aït Ahmed en faveur de la démocratie et de la liberté ne restera pas vain", a témoigné un avocat, Mokrane Ait-Larbi.

{{ scope.counterText }}
{{ scope.legend }}© {{ scope.credits }}

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.