Accéder au contenu principal
ISRAEL

Incendie criminel en Cisjordanie : deux Israéliens inculpés pour la mort de trois Palestiniens

Des Palestiniens constatent les dégâts causés par un incendie criminel qui a provoqué en juillet 2015 la mort de trois membres d'une famille palestinienne.
Des Palestiniens constatent les dégâts causés par un incendie criminel qui a provoqué en juillet 2015 la mort de trois membres d'une famille palestinienne. Thomas Coex, AFP
3 mn

Deux Israéliens ont, dimanche, été inculpés de meurtre et complicité de meurtre dans l'incendie criminel qui avait coûté la vie à trois membres d'une famille palestinienne, le 31 juillet dernier à Douma, en Cisjordanie occupée.

Publicité

Deux Israéliens, Amiram Ben Oliel, 21 ans, et un mineur de 17 ans, ont été respectivement inculpés de meurtre et de complicité de meurtre, dimanche 3 janvier, après avoir incendié en juillet la maison d'une famille palestinienne, tuant trois de ses membres dont un bébé de 18 mois, a annoncé la justice israélienne.

Selon des responsables de la sécurité, ces personnes seraient responsables de l’incendie criminel provoqué en juillet dernier qui avait coûté la vie à trois membres de la famille Dawabcheh, une famille palestinienne, à Douma, en Cisjordanie occupée, dont un bébé de 18 mois.

Le 31 juillet 2015, avant l'aube, des individus avaient lancé des engins incendiaires à l'intérieur de la petite maison où les Dawabcheh dormaient les fenêtres ouvertes. Leur bébé de 18 mois est décédé dans l’incendie, les parents de l’enfant ont succombé à leurs blessures les jours suivants. De la famille n'a survécu qu'un enfant de quatre ans, grièvement brûlé.

Arrestation d'extrémistes juifs

Des inscriptions retrouvées sur place et des témoignages ont immédiatement désigné comme responsables des extrémistes juifs, peut-être venus des colonies sauvages voisines, c'est-à-dire des implantations illégales non seulement au regard du droit international, mais aussi des lois israéliennes.

it
FR NW GRAB Q2 PIERRICK 12H

>> À lire sur France 24 : "Deux extrémistes israéliens placés en détention administrative"

Les services de sécurité israéliens avaient annoncé début décembre l'arrestation d'extrémistes juifs liés à l'incendie. Une tragédie considérée comme l'un des déclencheurs de la nouvelle vague de violences israélo-palestiniennes qui se poursuit depuis début octobre.

L'attaque meurtrière avait profondément choqué les Palestiniens et suscité une large réprobation parmi les Israéliens.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.