Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Economie

Scandale Volkswagen : les États-Unis poursuivent le constructeur allemand

© Patrick Stollarz / AFP | Le constructeur allemand risque une amende de vingt milliards de dollars.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/01/2016

Le département américain de la Justice a déposé une plainte au civil contre Volkswagen pour avoir enfreint les lois relatives à la pollution de l'air. Le constructeur allemand risque une amende de plusieurs milliards de dollars.

Volkswagen pourrait se voir infliger une amende de 20 milliards de dollars
aux États-Unis. Le département américain de la Justice a déposé une plainte au civil, lundi 4 janvier, concernant la manipulation par le constructeur allemand des émissions polluantes de ses véhicules. "Les États-Unis épuiseront tous les recours appropriés contre Volkswagen pour obtenir réparation des infractions sur les lois relatives à la pollution de l'air dans notre pays", a déclaré John Cruden, responsable des services de l'environnement et des ressources naturelles au sein du département de la Justice.

>> À lire sur France 24 : "
Volkswagen a-t-il les moyens de payer ?"

Le constructeur allemand est soupçonné d'infraction à la législation sur la pollution de l'air (Clean Air Act) pour avoir installé des logiciels de manipulation sur 600 000 véhicules afin de déjouer les contrôles effectués par les autorités.

Le département américain de la Justice se réserve la possibilité d'ouvrir aussi une procédure au pénal contre Volkswagen, a dit un responsable du ministère.

Avec Reuters

Première publication : 04/01/2016

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Les États-Unis accusent Volkswagen d'avoir équipé des véhicules Porsche du logiciel fraudeur

    En savoir plus

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Scandale Volkswagen : des "incohérences" sur 800 000 véhicules supplémentaires

    En savoir plus

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    Volkswagen n’en a pas fini avec les révélations sur les fraudes aux tests anti-polluants

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)