Accéder au contenu principal

Festival d'Angoulême : aucune femme dans les nommés, des grands noms de la BD s'insurgent

Riad Sattouf lors de la remise de son "Fauve d'or" au festival d'Angoulême, le 1er février 2015.
Riad Sattouf lors de la remise de son "Fauve d'or" au festival d'Angoulême, le 1er février 2015. Pierre Duffour, AFP

L'annonce des nommés pour le Grand Prix du festival de la BD d'Angoulême a provoqué un tollé. Aucune femme n'a en effet été retenue parmi les 30 prétendants. Pour protester, plusieurs auteurs ont annoncé qu'ils laissaient leur place sur cette liste.

PUBLICITÉ

Un appel au boycott a été lancé après l’annonce mardi 5 janvier des 30 nommés pour le Grand Prix du festival d’Angoulême de bande-dessinée. De nombreux auteurs ont vivement réagi en constatant qu’il n’y avait aucune femme dans cette liste.

Le Collectif des créatrices de bande dessinée contre le sexisme a notamment publié sur son site un communiqué pour dénoncer "cette négation totale" de leur représentativité. "Nous rappelons que depuis 43 ans, Florence Cestac est la seule femme à avoir reçu cette distinction", a insisté le collectif. "Quel est donc le message envoyé aux autrices de bande dessinée et à celles en voie de le devenir ? On voudrait les décourager à avoir de l’ambition, à poursuivre leurs efforts, que l’on ne s’y prendrait pas autrement (…) Il n’est plus tolérable que des créatrices de renom, dont la carrière est reconnue par tous et toutes, soient absentes des nominations de ce Grand Prix", a-t-il notamment expliqué tout en appelant à ne pas voter pour la désignation de ce prix prestigieux.

Récompensé l’an dernier par un Fauve d’Or au festival d'Angoulême, l’auteur de "L’Arabe du futur", Riad Sattouf est lui aussi monté au créneau pour critiquer cette liste sur laquelle son nom apparaît cette année. Sur son compte Facebook, il a déploré que celle-ci ne comprenne que des hommes : "Cela me gêne, car il y a beaucoup de grandes artistes qui mériteraient d'y être. Je préfère donc céder ma place à par exemple, Rumiko Takashi, Julie Doucet, Anouk Ricard, Marjane Satrapi, Catherine Meurisse (…) Je demande ainsi à être retiré de cette liste, en espérant toutefois pouvoir la réintégrer le jour où elle sera plus paritaire !".

Bonjour! J'ai découvert que j'étais dans la liste des nominés au grand prix du festival d'Angoulême de cette année....

Posté par Riad Sattouf sur mardi 5 janvier 2016

Les auteurs Daniel Clowes et Joann Sfar se sont également inscrits dans cette démarche. "Je soutiens à mille pour cent la démarche de Riad. Aucun auteur ne peut souhaiter figurer sur une liste entièrement masculine. Cela enverrait un message désastreux à une profession qui de toutes parts se féminise", a ainsi écrit sur Facebook Joann Sfar.

Angoulème: Je ne peux pas répondre à tous les courriers reçus suite à l'initiative de Riad Sattouf. Bien entendu, je...

Posté par Joann Sfar sur mardi 5 janvier 2016

Sur les réseaux sociaux, des Internautes ont par ailleurs voulu montrer l’importance des femmes dans l’univers de la bande dessinée en lançant le hastag #WomenDoBD. Ils ont notamment écrit dans des messages le nom de leurs dessinatrices et scénaristes préférées.

Le Grand Prix d'Angoulême sera décerné le 30 janvier prochain. Il avait été remporté en 2015 par le dessinateur japonais Katsuhiro Otomo, auteur du mythique "Akira".

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.