Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Vendre des canons n'a jamais constitué une politique"

Capture d'écran France 24

Au menu de cette revue de presse française, mardi 5 janvier, la suite du débat sur la déchéance de nationalité, la critique des mesures présentées par François Hollande pour lutter contre le chômage, la fermeture des frontières européennes , la rupture des relations diplomatiques entre Riyad et Téhéran. Et Zizou !

PUBLICITÉ

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

On commence cette revue de presse par la suite du débat sur la déchéance de nationalité. Cette proposition de François Hollande très décriée à gauche, et pas seulement.

L’examen du texte, qui prévoit la privation de nationalité pour les binationaux nés en France, et condamnés pour terrorisme, doit débuter le 3 février prochain, d’après le Figaro, qui raconte que le PS, qui avait "terminé l’année 2015 embourbé" sur ce sujet, "tente désormais de relever la tête". La majorité explorerait à présent plusieurs pistes, qui "pourraient servir de compromis acceptables pour l’ensemble des responsables socialistes" : la peine d’in­dignité nationale, qui consiste à ôter aux terroristes tous leurs droits civiques, ou encore l’élargissement de la déchéance de nationalité à tous les Français, ce qui aurait pour avantage de ne pas créer deux catégories de citoyens. Bientôt "la déchéance pour tous ?", s’interroge le Parisien, qui rappelle que le droit international, la Déclaration universelle des droits de l’Homme et le code civil français interdisent, a priori, de créer des apatrides. "Au PS, allons ensemble vers l’apatride", ironise Libération, qui soutient que les conventions internationales signées par la France autorisent des exceptions. Dans la convention de New York, de 1961, la France se serait gardé la possibilité de déchoir un de ses ressortissants – notamment si un individu, "apporte son concours à un autre État" ou s’il "a un comportement de nature à porter un préjudice grave aux intérêts essentiels de l’État".

Autre discussion également à la une, mardi matin, l’annonce par François Hollande d’un plan de formation pour 500 000 chômeurs. Ce plan devrait faire sortir ces derniers des statistiques de Pôle Emploi, d’après Le Figaro, qui dénonce "une baisse artificielle du chômage", une "manipulation" et des "petits comptes d’apothicaire", qui ne feraient pas "une politique digne de ce nom face à "l’état d’urgence économique et social" décrété par François Hollande lui-même". "Pris de vertige devant la nécessité de réformer de fond en comble le marché du travail, le chef de l’État s’en remet, comme ses prédécesseurs, au traitement social du chômage".

Libération, de son côté, s’inquiète de la façon dont l’Europe est en train de fermer ses portes aux réfugiés. "Après avoir prôné la solidarité, les 28 pays membres de l’UE, divisés, cherchent maintenant à endiguer l’afflux et se barricadent", dénonce le journal.

Il est toujours beaucoup question, aussi, de la rupture des relations diplomatiques entre l’Arabie saoudite et l’Iran. La Croix évoque une crise qui pourrait bien être, pour le royaume saoudien, "une forme de diversion pour faire une guerre à la fois ruineuse et inefficace au Yémen", mais aussi la "chute vertigineuse des revenus pétroliers qui pourrait entraîner la fin des subventions et un mécontentement social" - "sans compter l’exacerbation des rivalités au sein de la famille Al Saoud". L’Humanité accuse les Saoudiens d’"oppression" et de "soutien au terrorisme". "Entre Riyad et Téhéran, Hollande devra choisir", prévient Libération, qui rappelle que "vendre des canons n’a jamais constitué une politique". Petit coup de cil rapide, pour terminer, à l’Équipe: Zinedine Zidane va entraîner le plus prestigieux des clubs, le Real Madrid. "Royal".

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.