Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Culture

David Bowie, un artiste caméléon toujours en avance sur son temps

© Werner Baum / DPA / AFP | David Bowie le 14 juin 1987 lors d'un concert à Hambourg.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/01/2016

Le chanteur et auteur-compositeur anglais David Bowie, mort des suites d'un cancer à l'âge de 69 ans, laisse une trace indélébile dans l'histoire de la musique, un art qu'il a aura sans cesse bousculé et réinventé.

Souvent donné pour mort et ressuscitant à chaque fois pour le plus grand bonheur de ses fans, David Bowie a cette fois rendu l’âme. L’annonce brutale du décès du chanteur et auteur-compositeur britannique, lundi 11 janvier, des suites d’un cancer à l’âge de 69 ans, laisse orphelines plusieurs générations d’admirateurs de cet artiste visionnaire, adulé tant pour sa créativité musicale que pour sa personnalité atypique.

Celui qui proclamait que la musique devait "ressembler visuellement à la manière dont elle sonne" a en effet marqué l’histoire de son art avec l’une des discographies les plus originales du XXe siècle et des métamorphoses physiques incessantes (Ziggy, Aladdin, The Thin White Duke, etc.), prenant sans cesse son public à contre-pied.

"Space Oddity"

"Il a influencé toute la pop moderne depuis 40 ans. Dans les années 1970, il a donné une poignée d'albums fondamentaux, toutes les pistes à suivre, du rock décadent à la pop électronique, à toutes les générations qui allaient suivre", a résumé le rédacteur en chef du magazine les Inrockuptibles Jean-Daniel Beauvallet sur France Info.

Le Londonien aux multiples visages est né à Brixton, un quartier populaire du sud de la capitale anglaise, le 8 janvier 1947. Élevé au sein d’une famille modeste, celui qui n’est encore que David Robert Jones délaisse rapidement les bancs de l’école. Encore méconnu, il adopte le pseudonyme de Bowie en 1965 et fait une entrée fracassante sur la planète rock en 1969 avec "Space Oddity", une balade culte sur l'histoire de Major Tom, un astronaute qui se perd dans l'espace.

Ziggy Stardust, un double glam-rock

La consécration artistique et médiatique intervient quelques années plus tard, en 1972, grâce au plus célèbre des avatars qu’il s’est créé, son alter ego androgyne décadent glam-rock, Ziggy Stardust. L’album "The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars" reste à ce jour un monument de l’histoire du rock, annonciateur de l’ère punk. Cheveux orangés et bandeau sur l'œil, il effectue une tournée aussi mythique que provoc’ et multiplie les apparitions vêtu de costumes excentriques en skaï signés Kansai Yamamoto.

En juillet 1973, respectant l’intitulé de son album, il décide de tuer la créature martienne qui l’a rendu célèbre sur une scène londonienne. Les années suivantes, Bowie, qui se lie d’amitié avec Mick Jagger, Andy Warhol, Lou Reed, Freddie Mercury et Iggy Pop, dicte la mode et impose ses inpirations musicales grâce à son amplitude vocale exceptionnelle, qui lui permet de métamorphoser sa voix pour ses besoins artistiques.

Mais à partir de la fin des années 1980, Bowie, dont la vie est marquée par la consommation frénétique de drogues et d’alcool, passe du grade d’artiste culte à celui d’idole populaire du rock, avant de disparaître des radars jusqu'au début des années 2000.

Alerte cardiaque en 2004

Un accident cardiaque intervenu en juin 2004 sur la scène d'un festival allemand le contraint à un long repos forcé. Ce n’est que deux ans plus tard que David Bowie fait une apparition sur scène aux côtés de David Gilmour au Royal Albert Hall de Londres et, quelques mois plus tard, à New York pour un concert de charité.

En 2013, l'icône britannique aux 140 millions d'albums vendus à travers le monde, revient sur le devant de la scène avec le single "Where are we now ?". La même année, Bowie est au centre d'une grande rétrospective qui fait le tour du monde, regroupant 300 objets dans les archives de cet artiste caméléon décrit comme "l'un des plus influents des temps modernes".

Preuve de son inspiration permanente, même au soir de sa vie, l’annonce de sa disparition intervient deux jours après la sortie de son nouvel album Blackstar, aux accents de jazz expérimental et de new wave, qui est déjà en tête des ventes en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Divorcé de sa première femme Angie, avec qui il a eu un fils en février 1980, Zowie Bowie, il s’était remarié avec Imane, une top-modèle somalienne, qui lui a donné une fille, Alexandria "Lexi" Zahra Jones, née en août 2000.
 

Première publication : 11/01/2016

COMMENTAIRE(S)