Accéder au contenu principal

Les équipes sportives anglaises doivent-elles chanter l'hymne "God save the Queen" ?

Des joueurs de cricket entonnent l'hymne national britannique lors d'une compétition en Nouvelle Zélande, en septembre 2015.
Des joueurs de cricket entonnent l'hymne national britannique lors d'une compétition en Nouvelle Zélande, en septembre 2015. Marty Melville, AFP

À l'image des Gallois et Écossais, qui entonnent leur hymne national lors de rencontres sportives au détriment de "God save the Queen", un parlementaire anglais a proposé que les Anglais se dotent eux aussi de leur propre chant.

Publicité

Au Royaume-Uni, "God save the Queen" ne résonne plus beaucoup dans les gradins. Le parlementaire britannique, Toby Perkins, a officiellement demandé, mercredi 13 janvier, que les sélections sportives représentant l'Angleterre puissent avoir leur propre hymne, au même titre que les Gallois ou les Écossais.

"J'ai assisté à Angleterre-Pays de Galles lors de la Coupe du monde de rugby et cela m'a frappé : les Gallois chantent l'hymne national gallois tandis que les Anglais chantent l'hymne national britannique, a déclaré ce député du Labour. Nous allons encore jouer contre les Gallois à l'Euro. Je pense qu'il est temps d'avoir une conversation sur le sujet pour voir ce qu'en pensent les gens".

"God save the Queen" est en effet l'hymne utilisé par l'ensemble des trois nations britanniques (Angleterre, Pays de Galles et Écosse) ainsi que par l'Irlande du Nord.

Selon Perkins, sa demande a suscité "un grand intérêt" et il souhaite maintenant que le gouvernement lance une consultation publique sur le sujet.

"God save the Queen" vs "Jerusalem"

Il propose notamment que les équipes anglaises chantent "Jerusalem", dérivé d'un poème de William Blake en 1808, et qui est actuellement utilisé en marge de certaines rencontres de rugby et des matches de l'équipe nationale anglaise en cricket.

"Land of Hope and Glory" ou "There'll Always Be an England" font également partie des possibilités.

La proposition a été retenue et sera proposée en 2e lecture en mars. Toutefois, si elle n'est pas soutenue par le gouvernement conservateur, elle ne devrait pas pouvoir déboucher sur une loi en bonne et due forme.

Le Premier ministre britannique David Cameron a réagi en se disant "content qu'il y ait un débat" sur le sujet, selon son porte-parole. "Ce qui compte le plus avec un hymne, c'est qu'il soit chanté avec fierté", a-t-il estimé.

Les Gallois chantent eux "Hen Wlad Fy Nhadau", littéralement "Land of My Fathers" (La terre de mes pères), tandis que les Écossais entonnent "Flowers of Scotland" (Fleurs d'Écosse).

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.