Accéder au contenu principal

La police turque arrête trois jihadistes russes soupçonnés de liens avec l'EI

Les forces de l'ordre ont placé les trois hommes, tous de nationalité russe, en garde à vue et saisi de nombreux documents.
Les forces de l'ordre ont placé les trois hommes, tous de nationalité russe, en garde à vue et saisi de nombreux documents. Ozan Kose, AFP (archives)

La police turque a arrêté mercredi trois membres présumés de l'organisation de l'État islamique (EI), au lendemain d'un attentat meurtrier perpétré dans le cœur touristique d'Istanbul et attribué au groupe jihadiste.

Publicité

Trois ressortissants russes soupçonnés de liens avec l'organisation de l’État islamique (EI) ont été arrêtés par la police turque au lendemain de l'attentat-suicide perpétré à Istanbul.

Les suspects ont été interpellés dans la ville balnéaire d'Antalya et placés en garde à vue, rapporte mercredi 13 janvier l'agence de presse Dogan, qui précise que des documents et des CD ont été saisis par la police lors de l'intervention. Toutefois, les autorités turques n'ont pas précisé si ces arrestations étaient liées à l'attentat d'Istanbul.

Le consulat général de Russie à Antalya a confirmé de son côté ces arrestations, rapporte l'agence de presse russe RIA à Moscou.

L'attentat-suicide mardi matin dans le quartier stambouliote historique de Sultanahmet, tout près de la Mosquée bleue et de la basilique Sainte-Sophie, deux des lieux les plus visités de la ville, a été commis, selon les autorités turques, par un membre syrien de l'EI.

Le "kamikaze" a provoqué la mort de dix personnes, dont neuf touristes allemands, et blessé quinze autres.

Avec AFP et Reuters
 

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.