Accéder au contenu principal
TURQUIE

Turquie: arrestations en lien avec l'attentat-suicide d'Istanbul

La police turque en état d'alerte après l'attentat d'Istanbul.
La police turque en état d'alerte après l'attentat d'Istanbul. Ozan Kose, AFP (archives)
2 mn

Au lendemain de l'attentat-suicide qui a tué au moins 10 personnes dans le centre touristique d'Istanbul, la police turque a annoncé, mercredi, avoir arrêté au moins cinq suspects.

Publicité

Ankara a annoncé, mercredi 13 janvier, l'interpellation d'au moins cinq suspectq en lien avec l'attentat-suicide qui, la veille, a tué 10 personnes à Istanbul.

L'attentat-suicide qui a eu lieu dans le quartier stambouliote historique de Sultanahmet, tout près de la Mosquée bleue et de la basilique Sainte-Sophie, deux des lieux les plus visités de la ville, a été commis, selon les autorités turques, par un membre syrien de l'organisation État islamique (EI). Le kamikaze a provoqué la mort de dix personnes, dont neuf touristes allemands, et blessé quinze autres.

Selon les médias turcs, l'auteur de l'attaque d'Istanbul s'appelait Nabil Faldi, né en Arabie saoudite, et était entré en Turquie le 5 janvier en tant que réfugié. C'est grâce à ses empreintes digitales enregistrées par les services d'immigration qu'il a pu être rapidement identifié.

Par ailleurs, la police turque a poursuivi ses descentes dans les milieux jihadistes, en arrêtant, mercredi, 9 personnes, dont 3 ressortissants russes, membres présumés de l’EI, à Antalya (sud) et Mersin (sud), selon l'agence de presse Dogan. Toutefois, les autorités n'ont pas précisé si ces arrestations étaient liées à l'attentat d'Istanbul.

Avec AFP
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.