Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Séquestration de patrons : la justice frappe fort"

France 24

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 13 janvier, l’attentat qui a tué dix personnes, hier à Istanbul, la condamnation d’ex-salariés de Goodyear à une peine de prison ferme pour séquestration. Une première. La journée de défense et de citoyenneté. Et l’agression à Marseille d’un enseignant portant la kippa.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, l’attentat-suicide d’hier, à Istanbul, en Turquie. Une attaque qui a tué au moins dix touristes, attribuée par le gouvernement turc à l’organisation Etat islamique.
 
Libération s’inquiète de voir les tensions «s’accumuler» chez ce «voisin stratégique» de l’Union européenne, évoquant un pays en passe de se transformer en «poudrière de l’Europe». La Turquie s’est enfermée «dans le piège syrien», titre La Croix, qui estime que la multiplication des attentats ces derniers mois sont «le signe que la politique d’Erdogan à l’égard de la Syrie est dans l’impasse». Une analyse partagée par Le Figaro, qui estime qu’Erdogan «n’a (désormais) qu’un moyen de sortir de la nasse où il s’est jeté: s’enrôler pour de bon dans la bataille que mènent déjà ses alliés de l’Otan, en renonçant à ses illusions et à ses compromissions».
 
En France, il est beaucoup question de cette première judiciaire: 8 ex-salariés de Goodyear ont été condamnés hier à 9 mois de prison ferme pour avoir séquestré deux dirigeants en 2014. «La justice frappe fort», annoncent Les Échos, qui rappellent que la direction de Goodyear et les deux cadres séquestrés avaient retiré leur plainte, mais que le parquet avait décidé de poursuivre – ce qui conduit la CGT à demander à présent «des comptes» au gouvernement. Pour Elisabeth Fortis, professeur de droit, la sévérité de cette condamnation s’explique par le fait que «la séquestration fait partie des infractions très graves car de nature criminelle». D’après Les Échos, elle «ouvre (en tout cas) un nouveau front à gauche» pour l’exécutif, après l’affaire de la chemise déchirée chez Air France. Cette décision suscite effectivement beaucoup de réactions au sein de la majorité, indignant l’Humanité, scandalisé de voir «huit syndicalistes de Goodyear condamnés comme des criminels» - une peine qui «dépasse l’entendement», selon l’Huma.
 
Débat, aussi, autour de la proposition de François Hollande de généraliser le service civique et d’allonger «jusqu’à une semaine» l’actuelle journée de défense et de citoyenneté, obligatoire pour tous les jeunes de moins de 18 ans. La Croix évoque une idée qui revient «à intervalles réguliers», notamment chez les «défenseurs des vertus républicaines du service militaire». Si François Hollande n’évoque pas du tout le retour de celui-ci, sa proposition d’allonger la journée de défense et de citoyenneté ne fait pas l’unanimité, d’abord parce que cette journée coûte déjà très cher, 110 millions d’euros, d’après le ministère de la Défense, et parce que même allongée, sa durée resterait trop courte pour assurer une vraie formation militaire qui pourrait être utile aux armées. Les Echos relèvent que la proposition du président « survient après l’annonce d’un plan de formation supplémentaire pour 500.000 chômeurs, donnant le sentiment que le chef de l’Etat est prêt à pousser très loin le traitement social du chômage d’ici à 2017, afin d’afficher enfin une inversion notable de la courbe et de pouvoir se  représenter». Le service civique servira-t-il de «cache-misère de la précarité des jeunes?», s’interroge l’Humanité, qui rappelle que 23 % des jeunes de moins de 25 ans sont actuellement au chômage.
 
A Marseille, la communauté juive est sous le choc, après l’agression à la machette d’un enseignant portant la kippa. Après cette agression, commise par un jeune de 15 ans se réclament de l’organisation Etat islamique, le président du consistoire israélite de Marseille «incite» les juifs de la ville à «enlever la kippa dans cette période trouble», pour éviter d’être pris pour cible, rapporte Le Parisien. Un appel qui a reçu un accueil mitigé au sein de la communauté, d’après Le Monde. Le président du Crif dénonce une «attitude défaitiste, de renoncement».
Pour terminer, je vous propose de jeter un cil au Parisien, qui nous apprend qu’un zoo américain a décidé de prénommer «Bowie» un bébé manchot pygmée né le jour de l'anniversaire du chanteur, disparu dimanche.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.