Accéder au contenu principal

L'OMS confirme un nouveau cas d'Ebola en Sierra Leone

Depuis le 7 novembre, l'OMS considérait la Sierra Leone comme débarrasée de l'épidémie Ebola.
Depuis le 7 novembre, l'OMS considérait la Sierra Leone comme débarrasée de l'épidémie Ebola. AFP (archives)

Un nouveau cas d'Ebola a été recensé vendredi au Sierra Leone, a indiqué l'Organisation mondiale de la santé. Moins de 24 heures auparavant, l'OMS avait pourtant annoncé la fin de l'épidémie dans l'ensemble de l'Afrique de l’Ouest.

Publicité

Un nouveau cas d'Ebola a été confirmé en Sierra Leone, pays qui était pourtant sorti de l'épidémie depuis le 7 novembre, a affirmé, vendredi 15 janvier, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans une note envoyée aux médias.

Un premier prélèvement effectué sur une étudiante décédée récemment dans le nord du pays a été testé positif jeudi par les autorités sanitaires de Sierra Leone. Triste coïncidence : le même jour, l'institution a annoncé l'arrêt de "toutes les chaînes connues de transmission" de l'épidémie au Liberia comme dans l'ensemble de l’Afrique de l’Ouest. Une nouvelle qui avait été accueillie avec soulagement mais prudence par la communauté internationale et les pays touchés.

>> À lire sur France 24 : "Un vaccin contre Ebola se révèle efficace à 100 %"

"Le travail n'était pas terminé" et d'autres "flambées sont attendues", avait averti l'organisation en évoquant le Liberia. "Nous devons rester mobilisés", avait par ailleurs insisté, Peter Graaff, directeur de l'OMS en charge d'Ebola, lors d'une conférence de presse.

"L’annonce de la fin de l’épidémie a déjà été faite deux fois, en juillet et en septembre 2015. Et puis, il y a eu quelques cas nouveaux qui se sont déclarés", avait rappelé à France 24 Pierre Mendiharat, responsable de Médecins sans frontières (MSF) au Liberia. De fait, le virus subsiste dans certains liquides corporels, notamment le sperme où il peut rester jusqu'à neuf mois, voire un an.

L'épidémie d'Ebola, partie en décembre 2013 de Guinée, s'était ensuite propagée au Liberia et en Sierra Leone (voir infographie ci-dessous). En deux ans, elle a gagné dix pays, dont l'Espagne et les États-Unis, provoquant officiellement 11 315 morts sur 28 637 cas recensés à plus de 99 % en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.