Accéder au contenu principal

Washington recherche plusieurs Américains disparus en Irak

D’après la chaîne de télévision saoudienne Al Arabiya citant ses propres sources, trois Américains ont été enlevés à Bagdad par des "miliciens".
D’après la chaîne de télévision saoudienne Al Arabiya citant ses propres sources, trois Américains ont été enlevés à Bagdad par des "miliciens". Sabah Arar, AFP

Les autorités irakiennes et américaines sont toujours à la recherche de trois ressortissants américains enlevés à Bagdad. Ils se trouvaient dans un "appartement suspect", un terme pudique pour désigner un lieu de prostitution.

Publicité

Les autorités irakiennes et américaines sont toujours à la recherche des trois ressortissants américains qui ont été enlevés à Bagdad.
Dimanche, le département d'État à Washington avait annoncé la disparition d'Américains en Irak sans préciser le lieu de leur disparition ni s'il s'agissait de militaires ou de civils. "Nous travaillons en pleine coopération avec les autorités irakiennes pour localiser et retrouver ces individus", a ajouté le département d'État.

Enlevés dans un  lieu de prostitution

Alors que peu d'informations étaient disponibles sur leur sort, un porte-parole de la sécurité irakienne a fini par révéler qu'ils avaient été enlevés dans un "appartement suspect", un terme utilisé pour désigner un lieu de prostitution.

"Les trois personnes ayant la nationalité américaine ont été enlevées dans le quartier de Doura", a-t-il dit. Selon un colonel de la police s'exprimant sous le couvert de l'anonymat, le traducteur irakien qui travaille pour les trois Américains les avait invités à "boire en compagnie de femmes" dans son appartement à Doura. Ensuite, des miliciens ont attaqué l'appartement et les ont kidnappés, a-t-il dit.

De son côté, Mohammed al Karbouli, qui siège à la commission parlementaire de la Sécurité et de la Défense, a affirmé que les trois hommes avaient été enlevés alors qu'ils se rendaient à une "manifestation privée" dans le quartier de Dora, dans le sud de la capitale.

Selon la chaîne d’information saoudienne Al-Arabiya, les trois hommes seraient des "sous-traitants ou des formateurs" employés par des firmes américaines à l'aéroport de Bagdad.

Rapts crapuleux

Les rapts crapuleux avec demande de rançons sont fréquents en Irak où des Qataris et des Turcs ont été kidnappés ces derniers mois. Mais si ce sont surtout les Irakiens qui se font enlever, aucun Américain n'avait été kidnappé depuis plusieurs années.

En décembre, 26 chasseurs qataris ont été enlevés dans le sud de l'Irak. On ignore depuis où ils se trouvent ainsi que l'identité de leurs ravisseurs.

En septembre, 18 Turcs avaient été enlevés à Bagdad avant d'être relâchés. Leur rapt avait été revendiqué par un groupe armé vraisemblablement chiite se présentant sous le nom de "Furaq al-Mot" (Escadrons de la mort).

Un Américain d'origine irakienne, Issa T. Salomi, avait été porté disparu à Bagdad en janvier 2010 avant d'être relâché par le puissant groupe chiite Asaib Ahl al-Haq, qui est aujourd'hui l'une des forces principales des unités de Mobilisation populaire.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.