Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Raquettes et paris truqués"

France 24

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 18 janvier, l’élection de la première femme à la présidence de Taïwan, l’attaque de vendredi à Ouagadougou, au Burkina Faso, le réchauffement relatif entre l’Iran et les États-Unis, et un scandale de paris truqués dans le monde du tennis.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale à Taïwan, qui a élu sa première femme présidente, samedi, Tsai Ing-wen, issue de l’opposition démocrate progressiste.
 
C’est une première pour Taiwan, et un camouflet historique pour les nationalistes du Kuomintang, d’après The Wall Street Journal, qui évoque «la revanche de la génération fraise», cette génération de Taïwanais nés après 1980, qui se distingue à la fois par son hostilité envers la Chine et ses ambitions territoriales, et par son inquiétude à l’égard de son avenir économique. Une génération qualifiée de «fraise» par des aînés qui la percevaient comme trop fragile, trop apathique - et qui vient de leur renvoyer la politesse. L’élection de Tsai Ing-wen, présentée comme une manifestation de «colère», à la fois contre les nationalistes et contre la Chine continentale, a immédiatement fait réagir Pékin, d’après The Guardian, qui rappelle que l’agence de presse officielle Xinhua a mis en garde l’archipel contre les «hallucinations d’indépendance» qui pourraient «empoisonner» ses relations avec le continent. The Global Times affirme que l’élection de la responsable du DPP, le parti progressiste démocratique, ne lui confère pas de «mandat» pour amener Taipei sur cette voie. Tsai Ing-wen qu’on retrouve dans le dessin de Willem, publié par Libération, toute petite, prête à être avalée par l’ogre chinois. Dans le dessin du Taipei Times, Pékin a pris la forme d’un sanglier prévenant les colombes taïwanaises qu’elles ne pourront pas aller «où bon leur semble» - «est-ce qu’on l’informe de ce qu’on pense de ce qu’il dit?», le défient les volatiles.
 
A la Une également ce matin, l’attentat qui a fait 29 morts, vendredi, à Ouagadougou, au Burkina Faso. Cette attaque revendiquée par Al-Qaida au Maghreb islamique démontre persistance de la menace djihadiste dans le Sahel, d’après le journal belge Le Soir. «Avec le carnage dans la capitale et l’enlèvement de deux Australiens dans le nord du pays, le groupe terroriste de Mokhtar Belmokhtar continue de défier les Occidentaux», relève Libération, qui prévient que les expatriés travaillant au Burkina Faso sont «dans le viseur djihadiste», ajoutant que si l’attaque de Ouagadougou est une «première», elle était aussi «prévisible». D’après l’analyste Cynthia Ohayon, les groupes djihadistes sont «dans une logique d’expansion régionale, et avaient déjà commencé à descendre vers le sud du Mali et le nord du Burkina Faso», «cherchant à montrer que malgré l’opération française Barkhane, ils ont toujours une capacité d’action». Outre la menace que représentent les groupes djihadistes, La Croix s’inquiète du «processus de radicalisation» qui semble se développer dans un pays très attaché jusque là à la tolérance religieuse et au «vivre-ensemble» - une «ouverture d’esprit qui fait figure d’exception en Afrique de l’ouest».
 
Inquiétude ou du moins réserves, également, à l’égard de l’Iran, après l’entrée en vigueur, hier, de l’accord sur le nucléaire iranien. Si The New York Times salue l’avènement d’un monde «plus sûr» grâce à cet accord, supposé permettre d’éliminer «les éléments les plus dangereux» du programme nucléaire iranien, Le Monde met en garde contre toute forme d’optimisme prématuré, prévenant que «les relations entre l’Iran et les Etats-Unis sont loin d’être normalisées».
 
On termine avec ces révélations de nos confrères de la BBC, qui affirment que 16 joueurs du top 50 mondial sont soupçonnés d'avoir truqué des matches en lien avec des paris frauduleux. Parmi ces joueurs, on retrouverait des vainqueurs de tournois du grand Chelem, selon Buzzfeed, également à l’origine de ces révélations.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.