Accéder au contenu principal

XV de France : pour le VI Nations, Guy Novès a fait table rase du passé

Guy Novès, le sélectionneur du XV de France.
Guy Novès, le sélectionneur du XV de France. Dominique Faget, AFP

Le sélectionneur du XV de France a dévoilé la liste des 31 joueurs convoqués en prévision du premier match du Tournoi des VI Nations entre la France et l'Italie, le 6 février. Une sélection qui n'inclut que six rescapés du fiasco du Mondial-2015.

Publicité

Après le fiasco du XV de France, balayé par les All Blacks en quart de finale de la Coupe du monde de rugby 2015, un changement de cap était attendu du côté des Bleus. Le nouvel encadrement, mené par le technicien Guy Novès, n'a pas déçu à l'heure de dévoiler la toute première liste de joueurs appelés à porter le maillot bleu.

Parmi les 31 sélectionnés pour la préparation du Tournoi des VI Nations, que la France débutera le 6 février face à l'Italie, Novès n'a fait appel qu'à une demi-douzaine de rescapés du Mondial-2015. Ils seront accompagnés de huit nouvelles têtes et d'une dizaine de revenants, temporairement écartés sous l'ère Philippe Saint-André. Pas d'immenses surprises donc, parmi les 31 joueurs convoqués, une bonne dose de sang frais car "il faut des joueurs qui peuvent amener un état d'esprit tout neuf, tourné vers l'avenir", dixit Novès qui a "essayé de mettre des joueurs très jeunes pratiquement à tous les postes".

En se fixant la mission de "recréer une forme d'espoir" chez des Bleus marqués par l'échec du Mondial anglais, Guy Novès et ses adjoints Yannick Bru (avants) et Jean-Frédéric Dubois (arrières) ont constitué un alliage de jeunesse et d'expérience tenu de s'amalgamer lors d'un stage de trois jours (25-27 janvier), après les deux séances de "prise de contact" au début de l'année.

Vakatawa, star du VII pour mener le XV ?

Parmi ces nouveaux, la principale attraction sera la star du rugby à VII Virimi Vakatawa, âgé de 23 ans, dont le contrat avec la Fédération (FFR) le rend disponible à la guise de l'encadrement. La pépite d'origine fidjienne, formée à XV au Racing-Métro, fascine par sa capacité à casser les plaquages et à jouer debout dans les défenses, à un poste d'ailier en jachère chez les Bleus. Mais saura-t-il trouver ses repères dans un contexte totalement nouveau ?

"On dit de lui des choses admirables et on a pu l'observer avec ses très belles performances avec l'équipe de France à VII", a souligné Novès, en insistant aussi sur "le fait qu'un certain nombre d'ailiers qui auraient pu figurer dans cette liste sont blessés".

"On dit qu'il ne défend pas bien, qu'il risque de ne pas être bien positionné... Mais si on ne le fait jamais jouer, si on attend... Moi je pense qu'il faut aller vite", a martelé Novès, qui a convoqué sept autres novices.

Le demi de mêlée Sébastien Bézy, le 2e ligne Paul Jedrasiak, les 3es lignes Yacouba Camara et Kevin Gourdon, le pilier Jefferson Poirot, le talonneur Camille Chat et le centre Jonathan Danty feront ainsi également partie du rassemblement des Bleus avant l'ouverture du Tournoi.

Trinh-Duc laissé au repos

En revanche, l'ouvreur François Trinh-Duc, encore convalescent d'une blessure à un tibia, a été provisoirement écarté par l'encadrement et remplacé par le Toulousain Jean-Marc Doussain, au profil plus gestionnaire.

"Nous avons eu une discussion avec François [...] il savait que sa présence dépendrait de ses performances sur le terrain. Mais on sait que François a repris l'entraînement de manière très sérieuse", a détaillé Novès qui en fait son choix "prioritaire" pour revêtir, à terme, le numéro 10 des Bleus.

Un contretemps qui permet à Doussain (24 ans, 10 sélections), ancien pupille de Novès au Stade Toulousain, de faire son retour sous le maillot bleu, deux ans après sa dernière sélection... au poste de demi de mêlée.

La surprise du chef est finalement l'inclusion du 3e ligne du Stade Français Antoine Burban (28 ans, 3 sélections), lui aussi en phase de reprise après trois mois de convalescence. Burban remplace numériquement le Racingman Bernard Le Roux, absent pour raisons personnelles.

Retour en grâce pour Burban

Burban avait manqué le train de la Coupe du monde mais semble revenir en grâce, comme les ailiers Maxime Médard et Benjamin Fall, l'arrière Hugo Bonneval, le deuxième ligne Sébastien Vahaamahina, le troisième ligne Wenceslas Lauret, le demi de mêlée Morgan Parra.

Le nouveau sélectionneur, qui assure que "l'équipe de France n'est fermée à personne", va désormais pouvoir juger sur pièces à l'entraînement ses troupes, avant de redonner une liste d'"élus" le 28 janvier, à l'issue du stage.

"On commence à avoir une idée des 23 joueurs qui vont démarrer le Tournoi", a-t-il glissé. "Mais entre notre idée et ce qui va se passer d'ici une quinzaine de jours, on a intérêt à prévoir un peu tout."

Avec AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.