Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Palin, Trump : qui se ressemble, s'assemble"

France 24

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 20 janvier, l’attaque d’une université dans le nord-ouest du Pakistan, l’appel de Human Rights Watch à ne pas faire d’affaires avec les colonies israéliennes, un rapport d’Amnesty sur les exactions des peshmergas contre des civils. Et Palin et Trump ensemble.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

 
On commence cette revue de presse internationale au Pakistan, où une attaque vient de se produire dans une université de Charsadda, dans le nord-ouest du pays. Le bilan est d'au moins 21 morts, selon la police.
 
Cette nouvelle attaque intervient un peu plus d’un an après celle menée par des talibans contre une école de Peshawar, à une cinquantaine de kilomètres, seulement, de Charsadda, et qui avait coûté la vie à 141 personnes - c’est ce que rappelle Dawn, qui a remis à la Une de son site l’article qu’il avait publié pour commémorer le premier anniversaire du massacre de Peshawar, un papier où le journal pakistanais se demandait si le Pakistan allait devoir affronter une autre attaque contre une école. «Hélas, oui», prédisait le journal. Hélas, oui, Dawn avait raison.
 
Au menu également, l’appel de Human Rights Watch, à ne pas faire affaire avec les colonies israéliennes. D’après Le Monde, le rapport «sévère» publié hier par l’organisation « n’appelle pas à un boycott des consommateurs contre les entreprises des colonies, mais (demande) plutôt à ce que les sociétés se mettent à la hauteur de leurs responsabilités en matière de droits de l’homme en cessant toute activité liée aux colonies». Le journal rappelle quesa publication intervient trois mois après la décision de l’UE d’étiqueter les produits fabriqués dans les colonies, ce qui avait provoqué la «fureur» du gouvernement israélien. Une décision que le Département d’Etat soutient, d’après le Yediot Ahronot, qui rapporte que le gouvernement américain a déclaré hier que cet étiquetage ne constituait pas un appel au boycott. Selon le Yediot Aharonot, toujours, la plus grande  chaîne de supermarchés slovène, Mercator, aurait décidé d’aller plus loin, en retirant de ses  rayons les produits d’origine israélienne, dont des fruits et légumes, pamplemousses, dates et avocats. Une décision que le quotidien israélien impute à l’influence du BDS, la campagne internationale qui appelle au boycott, au désinvestissement et aux sanctions pour exercer des pressions économiques sur l’Etat hébreu.
 
Autre rapport publié hier, celui d’Amnesty International, qui accuse les peshmergas, les soldats kurdes d’Irak, d’exactions envers les civils. Le Parisien rapporte que ce document affirme qu’après avoir libéré des villages de la tutelle de l’organisation Etat islamique, les peshmergas auraient profité du chaos ambiant pour passer au bulldozer ou faire exploser des milliers de logements pour déraciner les populations arabes et exercer des représailles pour leur soutien supposé aux djihadistes. Reprenant lui aussi le rapport de l’ONG, le Frankfurter Allgemeine Zeitung évoque «la vengeance» des peshmergas, rappelant qu’en octobre dernier, l’ONG avait déjà qualifié de «crimes de guerre» les opérations similaires menées par les milices kurdes en Syrie.
 
En Allemagne, justement, une quarantaine de députés CDU appellent Angela Merkel à renoncer à sa politique migratoire. D’après Le Figaro, la fronde couvait depuis des semaines. Ses signataires sont particulièrement remontés depuis l’affaire des agressions sexuelles, lors de la Saint-Sylvestre, par des migrants - présentée par Yves Raibaud et Sylvie Ayral comme la manifestation d’une «manifestation ethnique de la domination masculine», dans Libération.
 
On termine avec le soutien de Sarah Palin à la candidature de Donald Trump pour la primaire républicaine. «Je suis fière de soutenir Donald Trump pour la présidence des Etats-Unis d’Amérique, a déclaré hier l’égérie du Tea Party. Une déclaration qui inspire cette une au New York Daily News: «I’m with stupid»…
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.