Accéder au contenu principal

Attentats de Paris : deux suspects arrêtés dans le quartier bruxellois de Molenbeek

Perquisition de la police belge dans un logement de la commune de Molenbeek, à Bruxelles.
Perquisition de la police belge dans un logement de la commune de Molenbeek, à Bruxelles. Thierry Roge, AFP

Deux individus liés aux attentats de Paris et de Saint-Denis, ont été interpellés mercredi à Molenbeek, un quartier de la capitale bruxelloise. Aucune arme ni explosifs n'ont été retrouvés lors des perquisitions de leur domicile.

Publicité

Deux suspects en lien avec les attentats du 13 novembre dernier à Paris et Saint-Denis ont été arrêtés mercredi 20 janvier dans la commune bruxelloise de Molenbeek, ont annoncé ce jeudi les procureurs belges.

Les deux hommes - un Belge identifié comme étant Zakaria J., né en 1986, et le Marocain Mustafa E., né en 1981 - ont été appréhendés mercredi lors de perquisitions dans deux maisons de ce quartier de la capitale belge.

"Ces deux personnes ont été interpellées en raison de leurs liens présumés avec différentes personnes citées dans le dossier", a indiqué le parquet fédéral en précisant que le juge d’instruction devait décider dans le courant de la journée de leur éventuel placement en détention préventive.

>> À lire sur France 24 : Qui est Chakib Akrouh, le troisième homme du "commando des terrasses" ?

"Ni arme ni explosif n’ont été retrouvés" au cours de ces perquisitions, précise le parquet fédéral.

Depuis les attaques commises le 13 novembre, les autorités belges ont interpellé 12 personnes pour leur implication présumée dans ces opérations qui auraient été préparées à partir de la Belgique.

La semaine passée, les enquêteurs ont indiqué que certains des terroristes impliqués dans les attentats parisiens ont utilisé deux appartements et une maison en Belgique dans les semaines qui ont précédé leur passage à l’action.

Les enquêteurs ont également découvert dans le quartier de Schaerbeek des traces d’explosifs qui laissent penser que l’endroit a pu servir de lieu de fabrication de bombes.

Avec Reuters

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.