Accéder au contenu principal

Rafale : la France et l'Inde se mettent d'accord, sauf sur le prix

François Hollande a assuré que les aspects financiers de la vente des Rafale seraient "réglés dans les jours prochains"
François Hollande a assuré que les aspects financiers de la vente des Rafale seraient "réglés dans les jours prochains" Manjunath Kiran, AFP

Le Premier ministre indien Narendra Modi a assuré, lundi, qu'un "accord intergouvernemental" avait été trouvé avec la France pour l'achat de 36 Rafale lors de la visite du président François Hollande. Seul problème : le prix.

Publicité

Lentement, mais sûrement ? Les négociations entre l'Inde et la France, concernant l'achat par New Delhi de 36 Rafale à Dassault semblent avoir franchi une étape, lundi 25 janvier. "Nous avons trouvé un accord intergouvernemental", s'est félicité Narendra Modi, le Premier ministre.

"C'est une étape décisive", a confirmé le président français François Hollande. Mais cet accord, en discussion depuis avril 2015, n'est pas encore gravé dans le marbre. Les négociations achoppent toujours sur "les aspects financiers". En clair, la question du prix du contrat continue à faire débat alors que le président François Hollande voulait profiter de sa visite de trois jours en Inde pour finaliser les derniers détails de cette vente.

Plusieurs milliards d'euros

Le chef d'État français s'est cependant montré optimiste, lundi. "Les aspects financiers seront réglés dans les jours prochains", a affirmé François Hollande. Il a précisé que l'accord intergouvernemental était "un préalable indispensable" pour finaliser la vente.

Le montant de ce contrat est estimé à plusieurs milliards d'euros. Les tractations sur la vente de l'avion de combat français à l'Inde constituent depuis des années le fil rouge des relations entre les deux pays. Des négociations exclusives entre Dassault et l'Inde sur une commande plus large de 126 appareils avaient été ouvertes en janvier 2012 avant d'échouer.

 Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.