Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Le système pénitentiaire américain coûte 80 milliards d'euros par an"

France 24

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 26 janvier, la première visite officielle du président iranien en Europe, la propagation du virus Zika sur le continent américain, une tribune signée Barack Obama. Et un gros câlin de Narendra Modi.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec la première visite officielle du président iranien Hassan Rohani en Europe.
 
Cette visite a débuté hier en Italie et le conduira également demain et jeudi en France. C’est le premier déplacement à l'étranger du président iranien depuis la levée des sanctions, le 16 janvier - une visite destinée à conclure des contrats de plusieurs milliards de dollars, d’après The Wall Street Journal, qui rapporte que le président doit aussi se rendre au Vatican pour y rencontrer le pape François -  la première entrevue entre un pape et un président iranien depuis 1999. Hier, Hassan Rohani s’est entretenu avec Matteo Renzi pour évoquer les quelque 17 milliards d’euros de contrats conclus entre l’Iran et l’Italie. Dans un entretien accordé à La Repubblica, l’ancienne ministre des Affaires étrangères Emma Bonino, qui a beaucoup œuvré en faveur d’un accord sur le nucléaire iranien, demandait également à ce que soit abordée la question des droits de l’Homme en Iran. On ignore si elle a été entendue.
 
A la Une également, les inquiétudes de l’OMS face au virus Zika - un virus déjà présent dans 21 des 55 pays du continent américain, selon l’organisation. D’après Le Monde, la propagation de ce virus, provoqué par une piqûre de moustique et qui peut provoquer de graves malformations du fœtus, pourrait s’aggraver rapidement, puisque le moustique transmetteur est effectivement déjà présent dans tous les pays d’Amérique, sauf le Canada et le Chili. Pour le moment, il n’existe aucun traitement ni vaccin, ce qui a amené plusieurs pays à déconseiller aux femmes de tomber enceintes: la Colombie, l’Equateur, la Jamaïque et le Salvador, d’après The New York Times, qui précise que les autorités salvadoriennes ont émis cette recommandation pour deux ans. Un conseil qui risque d’être peu suivi d’effet, selon Vanessa, une jeune femme de 30 ans, enceinte de 7 mois, qui explique que «ce n’est pas au gouvernement de décider (de sa grossesse), mais à Dieu».
 
Aux Etats-Unis, Barack Obama a pris la plume pour annoncer l’interdiction de la mise à l’isolement des mineurs dans les prisons fédérales. Dans The Washington Post, le président raconte l’histoire de Kalief Browder, un garçon de 16 ans emprisonné en 2010, après avoir été accusé du vol d’un sac à dos. Une accusation qui lui avait valu d’être envoyé à Rikers Island, dans l’attente de son procès. Pendant deux ans, Browder y a été victime de violences «indicibles», aussi bien de la part de ses codétenus que des surveillants, et passa près de deux ans à l’isolement. Libéré en 2013, sans avoir été jugé, le jeune homme ne se remit jamais du traumatisme d’être enfermé seul 23 heures par jour et finit par se donner la mort, deux ans après sa sortie de prison, en juin dernier. Obama explique que l’affaire Browder, dont l’histoire avait été largement médiatisée, est emblématique du problème plus large du recours à l’isolement dans les prisons américaines, où plus de 100 000 personnes, dont beaucoup de mineurs et de malades mentaux, seraient actuellement séparées du reste de leurs codétenus. «Un affront pour notre humanité commune», d’après Obama, qui annonce avoir lancé une réforme du système pénitentiaire américain, rappelant que les Etats-Unis dépensent chaque année près de 80 milliards de dollars pour gérer 2,2 millions de détenus. On ne se quitte pas là-dessus. Mention spéciale à cette belle tradition que le Premier ministre indien Narendra Modi met un point d’honneur à respecter: le gros câlin. D’après The Washington Post, le dernier à y a voir eu droit n’est autre que François Hollande.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.