Accéder au contenu principal
Le débat

Laurent Gbagbo devant la CPI : le procès de "la vérité" ? (partie 2)

Laurent Gbagbo est le premier ex-chef d'État poursuivi par la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye. Son procès pour crimes contre l'humanité devrait durer entre trois et quatre ans.

Publicité

L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, 70 ans, et son co-accusé Charles Blé Goudé, 44 ans, ex-chef de milice, sont poursuivis pour leur rôle dans la crise née du refus de M. Gbagbo de céder le pouvoir à Alassane Ouattara, reconnu vainqueur de l'élection présidentielle de fin 2010.

Laurent Gbagbo s'est accroché au pouvoir "par tous les moyens", a accusé la procureure de la Cour pénale internationale, à l'ouverture du procès de l'ancien président ivoirien, cinq ans après des violences ayant déchiré la Côte d'Ivoire.

Devant la CPI, les deux hommes ont plaidé non coupable de de crimes contre l'humanité.

Des centaines de partisans de M. Gbagbo, qui reste une figure influente en Côte d'Ivoire, s'étaient déplacés à La Haye. Une cinquantaine d'entre eux avaient pris place dans la galerie du public et l'ont copieusement acclamé à la clôture de l'audience.

Ce procès peut-il faire éclater la vérité ou risque-t-il, au contraire, de raviver les tensions en Côte d'Ivoire, aucun membre du camp Ouattara n'ayant, pour l'heure, été inquiété par la CPI ?

Une émission préparée par Élise Duffau, Louma Sanbar et Anthony Saint-Léger.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.