Accéder au contenu principal

Au moins 30 migrants morts noyés dans un naufrage en mer Égée

Certificat scolaire syrien, appartenant à des migrants, échoué sur une plage de l'île grecque de Lesbos.
Certificat scolaire syrien, appartenant à des migrants, échoué sur une plage de l'île grecque de Lesbos. Aris Messinis, AFP

Le naufrage d'un bateau de migrants, samedi, au large des côtes turques, a fait au moins 33 morts dont cinq enfants. Quelque 75 passagers ont pu être sauvés. On ignore combien de personnes se trouvaient à bord. Les recherches se poursuivent.

Publicité

Un nouveau nauffrage en mer Égée a fait au moins 33 morts. Quelque 75 passagers ont tout de même pu être secourus après que le bateau, qui transportait des migrants à son bord, a chaviré au large de la côte ouest de la Turquie, ont annoncé samedi 30 janvier le maire d'une ville de la région et l'agence de presse turque Dogan.

"Je crains que le bilan ne s'alourdisse à mesure que les plongeurs poursuivent leurs recherches", a déclaré pour sa part Mehmet Unal Sahin, le maire d'Ayvacik, à la chaîne télévisée CNNTurk.

On ignore combien de personnes se trouvaient à bord. La garde-côte turque poursuit ses recherches sur le lieu de l'accident, qui s'est produit près d'Ayvacik, en face de l'île grecque de Lesbos. Selon Dogan, les passagers étaient Syriens, Afghans et Birmans.

"Des cris de migrants"

"Les habitants ont été réveillés par les cris des migrants et nous menons des recherches depuis l'aube. La côte face à Lesbos fait 80 km de long. C'est difficile de tout contrôler", a-t-il ajouté.

Au moins cinq des victimes du naufrage sont des enfants, a précisé l'agence Dogan. Le corps d'un bébé, entièrement vêtu, s'est échoué sur le rivage près de la ville d'Ayvacik, et le corps d'un autre bébé a été repêché, selon un photographe.

Ce nouveau drame s'ajoute aux naufrages successifs ces derniers jours en mer Égée, où 24 migrants dont dix enfants étaient morts noyés jeudi au large de l'île grecque de Samos.

L'année dernière, 850 000 personnes sont arrivés en Grèce. Un projet de rapport adopté mercredi par la Commission européenne a conclu que la Grèce avait "sérieusement négligé ses obligations" dans sa gestion de la frontière extérieure de l'espace Schengen.

Au total, les arrivées de migrants par la Méditerranée en Europe se sont élevées à 46 240 depuis début janvier, dont 44 040 sont passées par la Grèce et 2 200 par l'Italie, selon le Haut Commissariat des réfugiés des Nations unies.

Avec AFP et Reuters
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.