Accéder au contenu principal
Reporters

La fin du chavisme au Venezuela ?

Capture France 24

Trois ans après la mort d'Hugo Chavez, son successeur à la tête du Venezuela, Nicolas Maduro, est dans une situation fâcheuse. Sur fond de grave crise économique, il a subi un revers électoral inédit en décembre dernier, qui a fait entrer le pays dans une drôle de cohabitation.

Publicité

Le 6 décembre dernier, lors des élections législatives au Venezuela, l’opposition a remporté deux tiers des sièges. Un véritable séisme politique, puisqu'il s’agit là de la première défaite du chavisme depuis 17 ans.

Frappé au cœur par l’effondrement des prix du baril de pétrole, une inflation record, une criminalité galopante et avec un régime impuissant face à ces défis, les Vénézuéliens ont exprimé leur ras-le-bol dans les urnes. Même dans les bastions du chavisme, l’opposition est parvenue à l’emporter, à la surprise générale.

Mais elle devra à son tour prouver qu’elle peut rester unie et sortir le pays de la crise, tout en trouvant un modus vivendi avec le camp chaviste, qui ne compte pas se laisser faire et fera tout pour préserver l’héritage de la "révolution bolivarienne" initiée par le défunt président Hugo Chavez.

Nous sommes allés à la rencontre des acteurs politiques, chavistes et opposants, mais aussi dans les rues, pour comprendre les raisons et les enjeux de cette nouvelle ère qui s’ouvre au Venezuela.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.