Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS

Fiorina, O'Malley : ces candidats qui peinent à exister dans l'ombre des grosses pointures

La candidate républicaine Carly Fiorina et le candidat démocrate Martin O'Malley.
La candidate républicaine Carly Fiorina et le candidat démocrate Martin O'Malley. France 24
|
Vidéo par : Philip Crowther
2 mn

Ils s'appellent Carly Fiorina ou Martin O'Malley. Ils sont respectivement républicain et démocrate et n'ont rien en commun si ce n'est d'être des candidats crédités de moins de 5 % des sondages dans la course aux primaires américaines. Reportage.

Publicité

L’Iowa ouvre officiellement lundi 1er février la course aux investitures démocrate et républicaine pour l’élection présidentielle américaine du 8 novembre. Dans les starting-blocks, on trouve les grands favoris (Hillary Clinton, Donald Trump), les outsiders (Bernie Sanders, Ted Cruz...) mais aussi... ceux qui existent à peine dans les sondages.

À 53 ans, l'ancien gouverneur du Maryland, le démocrate Martin O'Malley, ne caracole pas en tête de son parti. Loin de là. Crédité de moins de 4 % des voix au niveau national, le candidat, dont la ligne politique se situe bien plus à gauche que celle d'Hillary Clinton, ne se décourage pas. Dans l'Iowa, il continue avec son équipe de campagne à faire du porte à porte.

De l'autre côté de l'échiquier politique, Carly Fiorina, candidate républicaine, souffre de la même impopularité. À 61 ans, l'ancienne PDG de Hewlett-Packard, la seule femme en course côté républicain, est créditée de 2 % des voix. Qu'importe, avec son équipe de campagne, à bord de son camping-car, elle écume les supermarchés de l'Iowa pour assurer ses meetings. Un reportage du correspondant de France 24 Gallagher Fenwick.

>> Qu'est qu'un caucus ? Les explications de France 24 en vidéo animée

Qu'est-ce qu'un caucus ?

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.