Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Révision constitutionnelle : ça se corse"

France 24

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 4 février, un rapport d’Amnesty International qui dénonce des "violations des droits humains" dans le cadre de l’état d’urgence, que le gouvernement veut prolonger. La révision constitutionnelle du gouvernement mal engagée. La "banane" de Nicolas Sarkozy. Et des nouvelles du champ magnétique terrestre.

PUBLICITÉ

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

 
On commence cette revue de presse française avec un rapport d’Amnesty International, qui dénonce «une série de violations des droits humains» dans le cadre de l’état d’urgence.
 
Ce document publié aujourd’hui et intitulé «Ma vie a été bouleversée», tombe à pic, ou on ne peut plus mal, c’est selon, puisqu’il est diffusé la veille de l’examen du projet de réforme constitutionnelle par l’Assemblée nationale. Une révision qui vise à inscrire, notamment, l’état d’urgence dans la Constitution, d’après le site du Monde, qui rappelle que le gouvernement a déclaré hier que cet état d’urgence serait prolongé pour trois mois, après le 26 février. Amnesty, qui demande aux autorités de «renoncer à la prolongation de ce dispositif d’exception» «en l’absence de garanties satisfaisantes», a recueilli le témoignage de 60 personnes visées par les mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence. L’organisation parle de «mesures d’urgence brutales, notamment des perquisitions de nuit et des assignations à résidence» subies par des individus dont la majorité auraient déclaré que ces mesures «sont mises en œuvre de manière discriminatoire, en ciblant spécifiquement les personnes musulmanes, souvent sur la base de leurs croyances ou de leurs pratiques religieuses plutôt qu’en se fondant sur des preuves tangibles de comportements criminels».  Amnesty affirme aussi que le dispositif d’exception a conduit à «très peu de résultats concrets».
 
Autre disposition examinée demain, la déchéance de nationalité, que le gouvernement veut aussi inscrire dans la Constitution. «Déchéance: stop», titre Libération, qui assure que «le principe commence à exaspérer, à gauche, comme à droite». Libé, dénonce mesure «symbolique et inefficace (qui) pourrit le débat». «Déchéance: le Congrès de Versailles aura-t-il lieu?», s’interroge le Figaro, qui affirme quant à lui que «les chances pour le gouvernement de voir adopter une révision constitutionnelle de plus en plus controversée s’amenuisent». «Nous irons jusqu’au bout», répond dans le Parisien le tout nouveau ministre de la Justice, qui soutient que «la déchéance est moyen pour la République de se défendre».
 
A la Une également, les propositions économiques de Nicolas Sarkozy pour 2017. Après la sortie, la semaine dernière, de son livre, «La France pour la vie», le patron du parti Les Républicains promet dans les Echos «un contre-choc fiscal massif», en cas de retour à l’Elysée, 25 milliards d’euros de baisses d’impôts dès l’été 2017, financés par un programme d’économies de 100 milliards d’euros en 5 ans. «Après le mea culpa, Sarkozy lance sa bataille du projet», commente le Figaro, qui explique que son succès éditorial est non seulement «incontestable», mais constitue aussi «le préalable d’une reconquête de l’opinion». «Sarkozy a la banane», confirme le Parisien, qui évoque un ex-président «dopé par les ventes canon». Certains de ses ex-collaborateurs en revanche sourient moins, d’après Libération, qui assure qu’après la mise en examen de son ancienne directrice de cabinet, Emmanuelle Mignon, le candidat à la primaire des Républicains pourrait être «inquiété malgré l’impunité présidentielle», dans l’affaire des sondages de l’Elysée.
 
On termine avec des nouvelles du champ magnétique de la Terre. Le Figaro nous apprend que le champ magnétique terrestre, le bouclier naturel de notre planète contre le vent solaire, va continuer de s’affaiblir pendant le prochain siècle. Le journal explique qu’il faudra probablement plusieurs siècles pour que ce phénomène, dont on n’est pas sûr qu’il se prolonge, ait un impact pour notre santé. Presque une bonne nouvelle, donc.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.