Accéder au contenu principal

Syrie : les réfugiés qui fuient les combats d'Alep et les bombardements russes somment Erdogan d'ouvrir la frontière turque

Bab es-Salam : la porte de la paix en arabe. Un point de passage entre la Turquie et la Syrie qui n'a jamais aussi bien porté son nom. En particulier pour ces milliers de Syriens qui fuient l'offensive du régime et les bombardements syriens sur la ville d'Alep et attendent l'ouverture de la frontière.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.