Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Le roman d'un tricheur"

France 24
4 mn

Au menu de cette revue de presse française, lundi 8 février, l’ouverture du procès Cahuzac, peut-être reporté, le "retour" d’Arnaud Montebourg en politique, le séminaire du FN sur l’économie, un général en retraite en comparution immédiate. Et "Kim Folamour".

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, l’ouverture aujourd’hui à Paris du procès de Jérôme Cahuzac.
 
«Les yeux dans les yeux», celui qui était chargé de faire la guerre aux fraudeurs du fisc, l’ex-ministre du Budget qui avait finalement avoué avoir pratiqué l’évasion fiscale à grande échelle après des semaines de dénégations, va devoir expliquer aux juges comment lui et son épouse ont soustrait aux impôts près de 3 millions d’euros, répartis sur des comptes cachés en Suisse, à Singapour et sur l’île de Man. Il risque pour cela 7 ans de prison, rappelle le Parisien, qui évoque «le procès d’un menteur» - un procès qui pourrait toutefois être reporté, si l’ex-couple Cahuzac parvient à obtenir que soit posée une question prioritaire de constitutionnalité. Cette possibilité ne plairait toutefois pas à l’Elysée, qui préfèrerait «un procès tout de suite plutôt qu’à quelques mois de la présidentielle», et solder au plus vite une affaire qui, avec l’histoire de la «phobie administrative» de Thomas Thévenoud, avait entaché la «République exemplaire» voulue par François Hollande.
 
L’affaire Cahuzac avait donné lieu à un remaniement - de nouveau imminent, d’après le Figaro. D’après le journal il interviendrait après mercredi, une fois le projet de révision constitutionnelle adopté par l’Assemblée nationale. Beaucoup d’hypothèses circulent, mais l’idée, c’est que Hollande en profiterait pour «renforcer son ancrage dans la gauche responsable», et «s’affranchir de la gauche contestataire». Des contestataires dont les troupes s’étoffent, d’après les Echos, qui rapportent qu’après le départ de Christiane Taubira, Arnaud Montebourg s’apprêterait à faire son retour en politique, pour dénoncer «le sarkhollandisme économique».  Taubira, et Montebourg, mais aussi Duflot et Hamon, «le quatuor se déchaîne». La droite aussi, évidemment. «Après la constitutionnalisation de l’accent circonflexe et la déchéance du nénuphar, la France (va ouvrir) cette semaine un autre dossier fondamental: le remaniement», ironise l’Opinion, qui prévient : «le ridicule ne tue pas, mais il peut gravement blesser les taux de participation et les scores des «partis républicains»».
 
Allusion au Front national, qui organisait ce week-end un séminaire à huis-clos sur l’économie. On ne connaît pas encore la synthèse de ce rendez-vous, que Marine Le Pen doit présenter ce soir, mais d’après l’Opinion, le FN dit continuer à vouloir sortir de l’euro, mais souhaiterait en parler avec des mots «moins anxiogènes». Marine Le Pen, dont le Figaro rappelle qu’elle doit «parvenir à gagner en crédibilité sans renier ses idées». La patronne du FN jugerait «toujours pertinent de remplacer le clivage droite-gauche par celui entre «mondialistes» et «patriotes»». Un clivage dont le mouvement islamophobe Pegida et ses émules ont fait leur cheval de bataille, notamment à Calais, où une centaine de personnes ont manifesté samedi, malgré l’interdiction du gouvernement, pour dire leur hostilité aux migrants. Parmi eux, l’ex-patron de la Légion étrangère Christian Piquemal, actuellement en garde à vue, d’après le site du Monde, qui rapporte qu’il doit être présenté aujourd’hui en comparution immédiate.
 
Un coup d’œil pour terminer à Libération, qui dénonce la «nouvelle provocation» de Kim Jon-un, qui a annoncé hier la mise en orbite d’un satellite par une fusée, considérée comme le lancement d’un missile à longue portée: «Kim Folamour» - jolie référence au film de Kubrick, dont le sous-titre est: «comment j’ai appris à ne plus m’en faire et à aimer la bombe»…
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.