Accéder au contenu principal

Le PSG suspend Serge Aurier, qui s'excuse pour sa "connerie"

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, Serge Aurier, défenseur du PSG, semble insulter son entraîneur.
Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, Serge Aurier, défenseur du PSG, semble insulter son entraîneur. capture d'écran Youtube

La PSG a "mis à pied à titre conservatoire" son arrière droit Serge Aurier, après la publication d'une vidéo où celui-ci semble insulter son entraîneur et certains coéquipiers. Le joueur s'est excusé mais manquera le choc, mardi, face à Chelsea.

Publicité

Le PSG a tranché : son arrière droit Serge Aurier est "mis à pied à titre conservatoire" pour ses propos "clairement inadmissibles" envers son entraîneur Laurent Blanc et certains de ses coéquipiers, a annoncé le club dans un communiqué, dimanche 14 février.

L'Ivoirien était au coeur d'une large polémique, dimanche, après la publication en ligne d'une vidéo tournée sur l'application Périscope, où il semble insulter son entraîneur et certains coéquipiers, dont Angel Di Maria. Serge Aurier s'est depuis excusé, dans une courte interview diffusée par les chaînes beIn Sports et Canal+, simultanément à la parution du communiqué du club. "J'ai fait une grosse connerie, je suis là pour m'excuser auprès du coach, mes coéquipiers, le club et les supporters", a-t-il déclaré, admettant être "impardonnable".

"Cette vidéo, tournée dans un cadre privé, contient des propos clairement inadmissibles", affirme le club de la capitale dans son communiqué, qui annonce en outre l'ouverture d'une procédure disciplinaire à l'encontre du joueur. "Serge Aurier ne figurera donc pas dans le groupe qui affrontera Chelsea, ce mardi, dans le cadre de la Ligue des champions", conclut le club.

Récidive

En mars de l'année dernière, après l'exploit de ses coéquipiers à Chelsea (2-2 a.p.) en huitièmes de finale de la Ligue des champions, Serge Aurier avait déjà été au centre d'une polémique en raison de propos injurieux sur les réseaux sociaux.

Forfait sur blessure pour ce match à Londres, il avait diffusé sur sa page Facebook une vidéo où on le voyait exulter devant sa télévision au coup de sifflet final en hurlant : "Ici c'est Paname, arbitre sale fils de pute". L'Ivoirien avait écopé de trois matchs de suspension infligés par l'UEFA, sanctionnant pour la première fois un joueur pour des propos tenus sur les réseaux sociaux.

Le PSG recevra Chelsea mardi en 8e de finale de Ligue des champions, réédition de l'affiche de l'année dernière à ce même stade de la compétition.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.