Accéder au contenu principal

Ligue des champions : le FC Barcelone prend l'avantage sur Arsenal avec un doublé de Messi

Lionel Messi célèbre un de ses buts lors de la victoire du FC Barcelone face à Arsenal, le 23 février 2016 à Londres.
Lionel Messi célèbre un de ses buts lors de la victoire du FC Barcelone face à Arsenal, le 23 février 2016 à Londres. Javier Soriano, AFP

En huitième de finale aller de la Ligue des champions, le FC Barcelone a pris une option sur la qualification en s'imposant face à Arsenal (0-0) à Londres. Le Bayern Munich a en revanche concédé le nul (2-2) sur le terrain de la Juventus Turin.

Publicité

Sans vraiment briller, le Barça a réussi à venir à bout d’Arsenal (0-2) sur la pelouse des Londoniens en huitième de finale aller de la Ligue des champions. Grâce à cette victoire, les Catalans se placent idéalement pour la qualification.

Il leur aura pourtant fallu attendre la 71e minute pour débloquer la situation face à une équipe anglaise très accrocheuse. Épuisés d’avoir couru après le ballon pendant toute la rencontre, les Gunners se sont fait surprendre sur un contre rondement mené par le trio offensif Messi-Suarez-Neymar. Le Brésilien a pris appui sur l'Uruguayen avant de servir l'Argentin, dont le contrôle a éliminé le portier tchèque d'Arsenal Petr Cech.

Un peu plus de dix minutes plus tard, Messi s’est même offert un doublé sur penalty à la 83e après une faute de Mathieu Flamini.

Au match retour, les hommes d'Arsène Wenger devront marquer au moins à deux reprises pour espérer passer au prochain tour, alors que les Barcelonais ont enchaîné un 33e match sans défaite à Londres.

Retournement de situation à Turin

À Turin, dans le duel entre le Bayern Munich et la Juventus, les deux équipes se sont neutralisées. La rencontre avait pourtant tourné à l’avantage des Bavarois qui menaient (0-2) grâce à une maîtrise époustouflante et à deux buts signés Thomas Müller (43e) et Arjen Robben (55e).

Mais les Italiens ont trouvé les ressources pour ne pas sombrer définitivement. La révélation turinoise de cette saison, Paulo Dybala, est venue redonner un espoir aux supporteurs turinois (63e), avant que Stefano Sturaro, entré en jeu à la 69e minute, n'égalise pour la Juve (2-2, 76e).

Lors du prochain match dans trois semaines, les coéquipiers de Paul Pogba seront obligés de marquer au moins un but à l'Allianz Arena, pour espérer revoir les quarts de la C1.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.