Accéder au contenu principal

Notre-Dame-des-Landes : nouvelle mobilisation contre le projet d'aéroport

Des manifestants contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le 27 février 2016 à Héric.
Des manifestants contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le 27 février 2016 à Héric. Jean-Sébastien Evrard, AFP

Près de 15 000 opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes se sont mobilisés samedi sur deux sites prévus pour le projet au nord de Nantes. Il s'agit de la première grande manifestation depuis l'annonce d'un référendum par François Hollande.

PUBLICITÉ

La vague des frondeurs contre le projet d’installation d’un aéroport international à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) ne semble pas s'affaiblir. Plus de 15 000 manifestants selon la préfecture, et 50 000 selon les organisateurs, ont défilé samedi 27 février dans le calme, sur le site prévu concerné, au nord de Nantes.

Une manifestation sur le périphérique nantais, le 9 janvier, avait en comparaison réuni entre 7 200 et 20 000 personnes.

Samedi, l'axe Nantes-Vannes, fermé à la circulation, était noir de monde sur plusieurs kilomètres au Temple-de-Bretagne, où les manifestants, partis de deux sites différents, se sont rejoints, a constaté en début d’après-midi un journaliste de l'AFP.

"Nous sommes les plus nombreux"

"Cette manifestation est importante pour montrer notre détermination et montrer aux politiques que nous sommes les plus nombreux", a lancé Dominique Lebreton, un porte-parole de la Coordination des opposants à l'aéroport, dans une allusion au référendum annoncé le 11 février par François Hollande. Le président de la République souhaite ainsi trancher sur ce projet d'aéroport vieux de près d'un demi-siècle, dont Aéroports du Grand Ouest (AGO), filiale de Vinci, a été désigné concessionnaire.

"Nous avons le devoir de conserver ces terres et ces paysans pour produire l'alimentation de demain", a-t-il poursuivi depuis un camion-tribune avant de faire scander à la foule "Vinci dégage !"

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.