Accéder au contenu principal

Erdogan à Abidjan pour renforcer la présence turque en Côte d'Ivoire

Le président turc Recep Tayyip Erdogan accueilli par son homolgue ivoirien Alassane Ouattara, le 28 février à Abidjan.
Le président turc Recep Tayyip Erdogan accueilli par son homolgue ivoirien Alassane Ouattara, le 28 février à Abidjan. Sia Kambou, AFP

Soucieux d'étendre la présence d'Ankara en dehors de sa zone traditionnelle d'influence, le chef de l'État turc effectue une visite de 48 h en Côte d'Ivoire. Première étape d'une tournée visant à approfondir un partenariat économique avec l'Afrique.

Publicité

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, est arrivé dimanche 28 février en Côte d'Ivoire, pour une visite de 48 heures, première étape d'une tournée en Afrique de l'Ouest visant à renforcer les liens d’Ankara avec la région.

Le chef de l’État et son épouse ont été accueillis à leur descente d'avion par le président ivoirien Alassane Ouattara, son épouse, le Premier ministre et son gouvernement. Recep Tayyip Erdogan est accompagné d'une délégation de plusieurs dizaines d'hommes d'affaires turcs qui participent lundi à un forum économique à Abidjan.

390 millions de dollars d'investissements en 2015

Alors que la Turquie traverse une crise de confiance avec ses voisins du Proche et Moyen-Orient, cette tournée doit lui permettre d'approfondir son "partenariat stratégique" avec l'Afrique et de développer ses liens avec les pays de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao). Les investissements turcs en Côte d'Ivoire sont passés de 150 millions de dollars en 2008 à 390 millions de dollars en 2015, selon les chiffres officiels.

La Turquie et la Côte d'Ivoire avaient signé en mars 2015 une dizaine d'accords lors de la visite d’Alassane Ouattara à Ankara et Istanbul. Comme le rappelle RFI, le président ivoirien avait alors émis le souhait de "tripler le volume des échanges pour atteindre le milliard de dollars à l'horizon 2019-2020."

Étendre la présence turque en Afrique

Après Abidjan, Recep Tayyip Erdogan doit se rendre au Ghana, au Nigeria et en Guinée. En 2015, le président turc s'était rendu en Éthiopie, à Djibouti et en Somalie. La Turquie a plus que triplé en Afrique le nombre de ses ambassades depuis 2009 et la compagnie aérienne nationale Turkish Airlines dessert des dizaines de destinations sur le continent.

Les échanges commerciaux entre la Turquie et l'ensemble des pays africains ont atteint 23,4 milliards de dollars en 2014, et ceux avec les États d'Afrique subsaharienne ont été multipliés par dix depuis 2000, selon le ministère des Affaires étrangères.

Avec AFP
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.