Le secrétaire général de l’ONU a estimé que cette trêve tenait "globalement" malgré des "incidents" isolés. "Jusqu'à maintenant, je peux vous dire que la cessation des hostilités tient, même si nous avons observé quelques incidents", déclarait Ban Ki-moon à la presse à Genève, à quelques heures d’une réunion du groupe de travail chargé de la cessation des hostilités. Selon l’émissaire spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, ce rassemblement, co-présidé par les Américains et les Russes se tenait à 15h au Palais des Nations de Genève.

Guerre en Syrie : Ban ki-moon se veut optimiste sur la trêve malgré des tirs et des bombardements isolés

Le secrétaire général de l’ONU a estimé que cette trêve tenait "globalement" malgré des "incidents" isolés. "Jusqu'à maintenant, je peux vous dire que la cessation des hostilités tient, même si nous avons observé quelques incidents", déclarait Ban Ki-moon à la presse à Genève, à quelques heures d’une réunion du groupe de travail chargé de la cessation des hostilités. Selon l’émissaire spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, ce rassemblement, co-présidé par les Américains et les Russes se tenait à 15h au Palais des Nations de Genève.