Accéder au contenu principal
FOOTBALL

Corruption à la Fifa : Platini ne désarme pas et fait appel devant le TAS

Michel Platini a décidé de saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS).
Michel Platini a décidé de saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS). Michael Buholzer, AFP
2 mn

Suspendu pour huit ans de toute activité liée au football, Michel Platini avait vu sa sanction ramenée à six ans par la justice interne de la Fifa. Une remise insuffisante pour l'ex-favori à la présidence de l'instance, qui fait appel devant le TAS.

Publicité

C'était une décision attendue, elle est désormais officielle. Mercredi 2 mars, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a confirmé qu'il avait bien été saisi par Michel Platini. L'ex-favori à la présidence de la Fifa, suspendu de toute activité liée au football pour huit ans par la justice interne de l'instance, avait été sanctionné fin décembre par la commission d'éthique de la Fifa dans le cadre de l'affaire du paiement controversé de 1,8 million d'euros reçu la part de Joseph Blatter.

Mercredi 24 février, un recours formulé par les deux hommes a été rejeté par la commission d'appel de la justice interne de la Fifa, qui a toutefois réduit leur peine de huit à six ans.

Platini veut être blanchi

Un dénouement qui n'a pas convaincu Platini de rendre les armes. Le Français a donc saisi le TAS, avec l'objectif d'"obtenir l’annulation des décisions prises par la Chambre de jugement de la Commission d’éthique de la Fifa et par la Commission de recours de la Fifa", explique le communiqué publié par le tribunal. 

Le Français, qui s'estime injustement sanctionné et crie au complot, a toutefois été contraint de déclarer forfait dans la course à l'élection présidentielle de la Fifa, dont il était pourtant le granfissime favori il y a encore quelques mois. 

Le 26 février dernier, l'Italien Gianni Infantino a été élu à la tête de l'instance. Il était son bras droit au sein de l'UEFA, organisme en charge de la gestion du football européen.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.