Accéder au contenu principal

Nigeria : le difficile retour des femmes et des enfants rescapés de Boko Haram

Cette petite fille est le fruit d'un viol commis par les hommes de Boko Haram sur une adolescente de 13 ans. Il y a 2 ans, elle ramassait du bois près du village avec une amie, lorsqu'elle a été enlevée par un groupe de motards, qui leur ont fait subir des viols collectifs. 10 mois plus tard, les soldats nigérians les libèrent, et leur fait subir une nouvelle humiliation, pensant qu'elles étaient "les femmes de Boko Haram". Après huit mois en prison, elles sont retournées à la vie normale, et sont désormais victimes de la suspicion de leur famille.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.