Accéder au contenu principal

Affaire Blatter-Platini : perquisition et documents saisis dans les locaux parisiens de la FFF

Des documents ont été saisis lors d'une perquisition menée mardi au siège de la FFF.
Des documents ont été saisis lors d'une perquisition menée mardi au siège de la FFF. Jacques Demarthon / AFP / Archives

Une perquisition a été menée mardi au siège de la Fédération française de football, en lien avec l'enquête visant l'ex-président de la Fifa Joseph Blatter concernant le paiement controversé de 1,8 million d’euros à Michel Platini

Publicité

Le siège de la Fédération française de football (FFF) à Paris a été perquisitionné, mardi 8 mars, dans le cadre de l'enquête menée en Suisse visant l'ex-président de la Fédération internationale (Fifa) Joseph Blatter, a annoncé mercredi la justice suisse.

"Le parquet financier français a effectué hier (mardi) une perquisition dans les locaux de la Fédération française de football à Paris", ont annoncé les services du procureur général suisse dans un communiqué. Cette perquisition, précisent-ils, était "liée à la procédure visant M. Joseph Blatter" concernant le paiement controversé de 2 millions de francs suisses (1,8 M d’euros) à Michel Platini alors président de l’UEFA, en 2011, 9 ans après la fin de la mission justifiant ce salaire.

"Des documents ont été saisis en lien avec le paiement suspect de 2 millions de francs suisses, qui fait entre autres l'objet d'une procédure", a ajouté le ministère public de la Confédération.

Joseph Blatter, qui fête jeudi ses 80 ans, a été mis en examen le 24 septembre pour "soupçon de gestion déloyale" et "abus de confiance" pour deux motifs : le fameux paiement controversé à Michel Platini, et l'octroi au sulfureux Jack Warner, dans des conditions bien inférieures au prix du marché d'un contrat de droits de télévision.

Dans le cadre de cette procédure, Michel Platini avait lui été entendu sous le statut de témoin assisté. De plus, en raison de ce paiement suspect, Blatter et Platini ont été suspendus 8 ans de toute activité liée au football par la justice interne de la Fifa, suspension ramenée en appel à 6 ans. Cette suspension a empêché l’ancienne star des Bleus de se présenter à la présidence de la Fifa.

Le 26 février, l'Italo-Suisse Gianni Infantino, ancien bras droit de Platini à l'UEFA, a été élu à la présidence de la Fifa. Le même jour, un vaste plan de réformes a été adopté, visant à restaurer la crédibilité d'une institution secouée par le plus vaste scandale de corruption de son histoire.

Avec AFP
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.