Découvertes

5 ans après, Google Street View se souvient de Fukushima

Capture écran, Google maps
Texte par : Chloé ROCHEREUIL
5 mn

Même derrière l’écran, on sent l’atmosphère lourde, le ciel gris. On percevrait presque l’air contaminé et le silence des rues désertes immortalisées par Google Street View.

Publicité

Le 11 mars 2011, un séisme suivi d'un tsunami endommageaient la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, au nord-est du Japon, laissant derrière eux une province désolée. Même si l'ordre d'évacuation de la zone située dans un périmètre de 20 kilomètres autour du site a été levé par les autorités en 2014, peu d'habitants ont encore osé retourner sur les lieux.

Sur les images prises à l'été 2013 par les voitures de Google, les rues vides des villes de Futaba et Okuma ont des allures de décors de films catastrophe. Des vélos abandonnés, des distributeurs de boissons encore pleins, des voitures laissées à l'abandon ici et là... À chaque clic pour faire avancer le curseur du Google Street View, de nouvelles maisons effondrées et désespérément vides se dévoilent.

Cinq ans après, Google Street View garantit l’immersion dans le Fukushima dévasté, même à des milliers de kilomètres du Japon.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine