LIBAN

Vers la fin de la crise des déchets au Liban ?

Deux décharges seront aménagées près de Beyrouth et une troisième, à Naamé, au sud de la capitale, sera rouverte pendant deux mois pour permettre l'enfouissement des déchets accumulés depuis juillet dernier.
Deux décharges seront aménagées près de Beyrouth et une troisième, à Naamé, au sud de la capitale, sera rouverte pendant deux mois pour permettre l'enfouissement des déchets accumulés depuis juillet dernier. Joseph Eid, AFP
2 mn

Le gouvernement libanais a approuvé samedi l'aménagement de trois décharges pour mettre fin à la crise des déchets, mais les manifestations devraient se poursuivre "pour demander une vraie solution".

Publicité

Le gouvernement libanais a approuvé, samedi 12 mars, un plan destiné à résoudre la crise des déchets qui dure depuis près de huit mois et a provoqué de nombreuses manifestations contre les carences des services publics.

Deux décharges seront aménagées près de Beyrouth et une troisième, à Naamé, au sud de la capitale, sera rouverte pendant deux mois pour permettre l'enfouissement des déchets accumulés depuis juillet dernier, a précisé le ministre de l'Information, Ramzi Jreige, à l'issue d'un conseil des ministres qui a duré plus de sept heures.

Des centaines de manifestants ont encore défilé samedi en direction du siège du gouvernement à Beyrouth. L'un d'eux, Wasef Haraka, a jugé inapplicable le plan gouvernemental, qui doit s'étaler sur quatre ans. "Nous allons continuer à descendre dans la rue pour demander une vraie solution, durable et respectueuse des exigences sanitaires", a-t-il annoncé.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine