Accéder au contenu principal
Dans la presse

"La guerre tue les hommes, pas les rêves"

France 24

Au menu de cette revue de presse française, lundi 14 mars, les attentats d’Abidjan et d’Ankara, hier, la reprise des négociations pour la paix en Syrie, un gros bug technique chez les «grandes oreilles», et le sacre du PSG.

PUBLICITÉ

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française en Côte d’Ivoire, où une attaque dans la station balnéaire et touristique de Grand-Bassam a fait 16 morts, hier, dont au moins un Français.
 
La fusillade, revendiquée hier soir par Al Qaida au Maghreb islamique, Aqmi, est la première attaque islamiste à toucher la Côte d’Ivoire, qui se savait toutefois menacée, d’après le site du Figaro, qui affirme que cet attentat «ne surprend pas vraiment», ni les services de renseignement occidentaux, ni ceux d’Afrique de l’ouest, dans la mesure où Aqmi avait «laissé entendre vouloir s’en prendre à tous les régimes régionaux hostiles et/ou proches des occidentaux en général, et de la France en particulier». Selon Antoine Glaser, dans le Parisien, à-travers l’attentat d’hier, c’est la France qui est ciblée. Ce spécialiste de l’Afrique rappelle que l’attaque d’hier a lieu à quelques encablures du contingent français de 600 militaires venu soutenir le «G5 du Sahel», les cinq Etats qui ont décidé de coordonner leurs politiques de sécurité. «Hollande et le gouvernement nous expliquent que la France s’est engagée en Afrique pour préserver les intérêts de l’Europe. C’était crédible tant qu’il s’agissait d’opérations coup de poing comme Serval au Mali ou Barkhane. Mais la lutte contre le terrorisme est une oeuvre de longue haleine. Or la France est seule et il est de plus en plus évident qu’elle n’a pas les moyens de mener une guerre à cette échelle». D’après le site du Monde, Jean-Marc Ayrault et Bernard Cazeneuve seront demain à Abidjan pour exprimer leur solidarité.
 
Attentat également hier en Turquie, où une violente explosion a fait au moins 34 morts en plein centre d’Ankara. Toujours selon le site du Monde, cette fois, aucune revendication n’a été exprimée, mais le journal évoque un mode opératoire qui rappelle l’attaque du 17 février, lorsqu’une voiture bourrée d’explosifs s’était jetée sur des autobus transportant des militaires et des fonctionnaires dans ce même quartier, Kizilay. L’attentat, qui avait fait 29 morts, avait été revendiqué par une organisation ultra violente, «Les Faucons du Kurdistan», un groupe en rupture avec le Parti des travailleurs du Kurdistan jugé trop modéré. L’attaque d’hier est donc le troisième attentat suicide à Ankara en six mois, puisque le 10 octobre dernier, un autre attentat suicide, attribué à l’organisation Etat islamique mais jamais revendiqué, avait tué 103 personnes, des militants de gauche participant à un rassemblement pour la paix. La paix en Syrie, c’est l’objet des négociations qui doivent reprendre aujourd’hui à Genève. Alors que le pays entre dans sa sixième année de guerre, la Croix a choisi  de publier les lettres de réfugiés syriens, notamment celle de Bassem, chrétien de Hama. «Ma nouvelle vie est en France. Je veux lui rendre ce qu’elle m’a donné. La guerre tue les hommes mais pas les rêves».
 
La France subit à son tour l’onde de choc djihadiste et tente de lutter contre le terrorisme sur son propre sol. Cette lutte connaît-elle des ratés? C’est ce qu’affirme Libération, qui révèle «le fiasco des grandes oreilles». D’après Libé, quelques mois après son déploiement sur le territoire, la plateforme de Thalès pour centraliser les interceptions judiciaires, les écoutes, vient de subir un «crash majeur», qui mettrait  en péril des dizaines d’enquêtes, notamment anti-terroristes.
 
Un mot de football, pour terminer, avec la victoire, hier, du PSG contre Troyes. Une victoire qui permet au club parisien de décrocher le titre de champion de France à l’issue de la 30ème journée de la compétition et de devenir le club couronné le plus tôt dans l’histoire du foot français, selon le Parisien. L’Equipe salue les «monstres sacrés» du PSG.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.