Accéder au contenu principal

Affaire de la sextape : malmené par Valls et Kanner, Benzema s'agace sur Twitter

Karim Benzema, ici sous le maillot du Real Madrid, a été malmené ces dernières heures.
Karim Benzema, ici sous le maillot du Real Madrid, a été malmené ces dernières heures. Curto de la Torre, AFP

Mis en examen dans l'affaire de la sextape de Valbuena et malmené par plusieurs personnalités politiques ces dernières heures, Karim Benzema a répondu mardi sur les réseaux. Un tweet agacé dans lequel il met en avant son exemplarité.

Publicité

L'attaquant du Real Madrid Karim Benzema, dont l'éventuel retour en équipe de France fait polémique, a publié mardi 15 mars un message agacé sur Twitter, mettant en avant son "exemplarité" sur le terrain. Il réagit ainsi aux critiques du Premier ministre Manuel Valls, opposé au retour en équipe de France de l'attaquant mis en examen dans l'affaire du chantage à la sextape. Voici le message de Benzema :

Cette riposte intervient alors que Manuel Valls a estimé mardi matin au micro de RMC que les conditions pour un rappel de Benzema en Bleus n'étaient "pas réunies" pour le moment. "Par rapport à la jeunesse, un grand sportif se doit d'être exemplaire", a redit le Premier ministre, qui avait déjà tenu des propos similaires sur cette affaire. La veille, le ministre des Sports Patrick Kanner avait déjà exprimé le même avis.

La justice française a levé vendredi le contrôle judiciaire de Karim Benzema dans l'affaire du chantage à la sextape, dans laquelle l'attaquant est notamment mis en examen pour "complicité de tentative de chantage". L'interdiction de rencontrer la victime, son équipier en Bleu Mathieu Valbuena, est donc également levée, une "première étape" selon la Fédération française (FFF), qui ouvre la voie au retour de l'attaquant star en équipe de France en vue de l'Euro-2016 (10 juin-10 juillet).

La balle est maintenant dans le camp du président de la FFF Noël Le Graët, qui a toujours conditionné un éventuel retour de Benzema chez les Bleus à une "évolution de sa situation judiciaire", sachant qu'il reste mis en examen.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.