Découvertes

Offre d'emploi : la province d'Aichi au Japon recrute 6 ninjas

Chasethesonphotography, Getty Images
3 mn

Quand vous étiez petit, vous rêviez d’être un ninja ? Vous tenez peut-être la chance de votre vie. La province d’Aichi au Japon veut en recruter six.

Publicité

Le salaire, qui plus est, est loin d’être inintéressant : 180 000 yens, soit près de 1 433 € par mois. Mais avouons-le, on le ferait simplement pour le plaisir de faire des backflips tout en portant une tenue super cool.

Derrière cette drôle d’initiative se cache la préfecture de la province d’Aichi au Japon. Celle-ci veut promouvoir le tourisme dans sa région, et notamment son château féodal à Nagoya.

 

【Wanted ! Full-time ninjas 】Our recruiting information has been reported in the below articles. Those who wants to...

Posté par 徳川家康と服部半蔵忍者隊 / Hattori Hanzo and the Ninjas sur dimanche 13 mars 2016

La préfecture exige que les candidats "soient capables de réaliser des backflips ainsi que quelques mouvements de danse", détaille le Japan Times. Ils devront également s’y connaître en acrobaties, savoir utiliser l’arme caractéristique des ninjas, le shuriken, et savoir poser avec les touristes. L’annonce précise que le candidat idéal "aime être sous le feu des projecteurs malgré sa discrétion de ninja".

Par contre, on prend le soin de préciser que "l’expérience du combat n’est pas nécessaire. D’ailleurs, révéler que vous avez déjà tué pourrait mettre en danger votre candidature", comme le relève la BBC.

Heureusement pour nous autres, occidentaux biberonnés aux Tortues ninjas, Karate Kid et autre Daredevil, il n’est pas non plus nécessaire d’être Japonais pour postuler, ni même de parler la langue. Comme le précise le porte-parole de la préfecture, Satoshi Adachi, “la maîtrise du japonais est préférable, mais pas essentielle. Par contre, une passion pour l’histoire et le tourisme est indispensable."

Les ninjas sont aujourd’hui des personnages de fiction, mais cela n’a pas toujours été le cas. Les ninjas étaient des mercenaires-espions qui ont sévi au Japon jusqu’au XVIIe siècle. En jouant de cet imaginaire, Shinzo Abe, le Premier ministre japonais, veut promouvoir le tourisme avant les Jeux olympiques d’été de Tokyo, en 2020.

Si l’offre vous intéresse, dépêchez-vous. Vous n’avez que jusqu’au 22 mars pour postuler. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine