Dans la presse

"Quand l'Europe joue à la marchande"

France 24
5 mn

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 17 mars, la nouvelle mobilisation des jeunes contre la loi El Khomri, l’impôt sur le revenu bientôt prélevé à la source, un nouveau scandale d’agressions sexuelles dans le diocèse de Lyon, et le sommet UE-Turquie sur les migrants.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également sur votre PC en devenant fan sur Facebook

À la une de la presse française, jeudi 17 mars, la nouvelle mobilisation, aujourd’hui, des organisations de jeunesse contre le projet de réforme du Code du travail.

"Colère sociale : le coup de jeunes", annonce l’Humanité, qui salue l’engagement des syndicats étudiants et lycéens contre la loi El Khomri, malgré les réformes présentées lundi par le gouvernement. Quelle sera l’ampleur de leur mobilisation aujourd’hui ? D’après Le Parisien, "personne ne se hasarde à un pronostic", mais certains connaisseurs des mouvements de jeunesse disent que "le fond de l’air n’est pas bon", et qu’il y a "une inquiétude diffuse chez les lycéens et les étudiants concernant leur avenir et le fait que la société ne semble pas vouloir d’eux". Lucie, de l’Unef, se dit encore outrée par "l’idée de supprimer des jours de congés au décès d’un proche. Je sais que la proposition a été retirée, dit-elle, mais le simple fait que le gouvernement ait pensé à une telle mesure, c’est la preuve qu’il n’est pas du côté des travailleurs". Une amertume que les Échos expliquent par "la dégradation de la situation des jeunes", en rappelant notamment qu’en 2014, plus de 18 % des moins de 29 ans étaient au chômage, contre près de 14 % en 2003.

L’autre grande affaire du jour, c’est l’annonce du prélèvement de l’impôt sur le revenu à la source, sur la fiche de paie. Cette mesure entrera en œuvre le 1er janvier 2018, d’après le ministre des Finances, qu’on retrouve à la une de l’Opinion, en compagnie de François Hollande. "Mais à quoi ça sert si ça ne rapporte rien ?", demande le président. "Et bien ensuite, quand tu augmentes les impôts, le salarié croit que c’est son patron qui lui donne moins d’argent", répond Michel Sapin. "Impôt à la source, c’est dans la boîte !", titre le journal, tandis que Les Échos proposent de vous dire ce que cette mesure va changer, qui seront "les gagnants et les perdants" de cette réforme. Réforme, vraiment ? Le Figaro dénonce une "fausse réforme", qui ne s’attaquera "nullement" à la logique d’un système fiscal "incompréhensible et illisible".

À la une également, l’affaire des abus sexuels commis au sein du diocèse de Lyon. En 2013, le cardinal Barbarin a promu un prêtre condamné en 2007 pour agressions sexuelles sur des étudiants. Cette fois, il ne s’agit pas de pédophilie, mais d’agressions commises sur des majeurs, ni de soupçons, mais de faits avérés et sanctionnés par la justice - c’est ce que rapporte Le Parisien, qui se demande si "le prélat peut être maintenu à son poste après cette nouvelle révélation". Soupçons de couverture d’actes pédophiles, promotion d’un prêtre condamné pour agressions, "le cardinal semble pratiquer un christianisme à géométrie variable", accuse Libération, qui signale l’engagement de l’archevêque de Lyon contre le "mariage pour tous", s’adressant  directement à lui : "Rappelle-toi, Barbarin".

Il est enfin  beaucoup question du sommet des 28 chefs d'État et de gouvernement de l'UE consacré à la crise migratoire, un rendez-vous qui débute aujourd’hui à Bruxelles. Les Échos évoquant un sommet qui s’ouvre dans "un climat de divisions sur le projet d'accord avec la Turquie". Un plan qui pose, selon La Croix, la double question du respect des droits des réfugiés et de "la qualité du partenaire turc pour l’UE". Libération dénonce le "naufrage européen" dans la crise des migrants. "Traiter les hommes comme des marchandises, c’est au fond remettre l’UE dans son seul domaine de compétence encore actif, l’économie, puisqu’elle ne produit plus rien qui soit de l’ordre de la pensée, rien qui dépasse les intérêts particuliers". 

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine