Accéder au contenu principal

Bleus : Benzema entendu comme témoin dans une deuxième affaire

Le journal Libération a révélé une nouvelle affaire judiciaire dans laquelle a été entendu Karim Benzema.
Le journal Libération a révélé une nouvelle affaire judiciaire dans laquelle a été entendu Karim Benzema. Valery Hache, AFP

Déjà aux prises avec l'affaire du chantage à la sex-tape, Karim Benzema a également été entendu comme simple témoin dans une enquête pour blanchiment visant une société dont il est actionnaire, a révélé Libération vendredi.

Publicité

Une nouvelle affaire est venue éclabousser le footballeur Karim Benzema, déjà englué dans autre scandale, celui dit de la "sex-tape". En une de son édition du vendredi 18 mars, le journal Libération révèle que l’attaquant du Real Madrid a été entendu il y a plusieurs mois comme simple témoin dans le cadre d'une enquête pour blanchiment.

Selon le quotidien, une information judiciaire pour "blanchiment en bande organisée" et "blanchiment de trafic de stupéfiant" a été ouverte le 17 septembre dernier par le parquet de Paris et l'enquête a été confiée au juge Renaud Van Ruymbeke. Les investigations portent notamment sur les conditions dans lesquelles une société dont est actionnaire Karim Benzema, BH Event's, a acheté un fonds de commerce dans le VIIIe arrondissement de Paris, pour y construire un restaurant. Libération précise que "le footballeur a délégué tout pouvoir à son associé dans la société [...] tout en se portant caution à hauteur de 2,5 millions d'euros pour la vente".

Les enquêteurs se demandent si l'achat et la construction du restaurant n'ont pas servi à blanchir des fonds, pour partie issus du trafic de stupéfiants, a décrit une source proche de l'enquête à l'AFP. "Le juge Van Ruymbeke semble à ce stade écarter une responsabilité directe du footballeur", peut-on lire cependant dans le quotidien.

L'Euro s'éloigne?

À moins de trois mois du début de l’Euro, le joueur était déjà empêtré dans l'affaire dite de la "sex-tape" de Mathieu Valbuena. La justice française a levé vendredi dernier son contrôle judiciaire de Karim Benzema dans ce dossier dans lequel l'attaquant est notamment mis en examen pour "complicité de tentative de chantage".

Même si cette décision lui permet désormais de pouvoir rencontrer la victime, son équipier en Bleu, son retour avec l’équipe tricolore est toujours incertain. Cette semaine, le ministre des Sports Patrick Kanner et le Premier ministre Manuel Valls ont estimé que les conditions n'étaient pas réunies pour qu'il porte de nouveau le maillot national. Karim Benzema n'a pas non plus été retenu dans la sélection des Bleus annoncée jeudi pour affronter les Pays-Bas et la Russie en matches amicaux.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.