Accéder au contenu principal

La réalité virtuelle débarque dans les grands huit et les montagnes russes

Jupiterimages

Voler dans la cape de Superman, conduire un avion de chasse pour pulvériser des aliens ou frôler les étoiles dans un vaisseau spatial, presque pour de vrai, c’est la promesse de l’alliance explosive entre réalité virtuelle et grand huit.

PUBLICITÉ

Finis les décors en polystyrène un peu poussiéreux et les fils électriques des faux plafonds difficilement masqués par l’obscurité. Grâce aux casques de réalité virtuelle, les passagers pourront embarquer pour n’importe quel voyage.

Aux États-Unis, la réalité virtuelle s'empare des montagnes russes 

S'il était arrivé un peu plus tôt, le mariage réalité virtuelle - montagnes russes aurait presque pu mettre, à lui tout seul, un terme à la Guerre froide. Les parcs d’attraction Six Flags lancent l’expérience dans une dizaine de sites, en partenariat avec Samsung, et proposeront six univers originaux. Pour éviter les décalages d’images entre l’arrière et l’avant des nacelles, qui pourraient causer de sérieuses nausées, les passagers ne voient pas la même chose au même moment.    

Les casques sont donc synchronisés avec les mouvements des wagons : "C’est une technologie qui sait exactement quand le train passe à tel ou tel moment du parcours", a expliqué Sam Rhodes, le directeur de Six Flags, à Mashable US dans une précédente interview. "L’information est transmise au casque via un système Bluetooth pour que l’expérience soit la meilleure possible."

Les Européens sont sur les rails

Pour une fois, les Européens ont été pionniers en la matière. Le parc d’attraction Europa-Park, situé en Allemagne, près de la frontière française, a transformé en septembre dernier son plus vieux grand huit familial en expérience de réalité virtuelle. Munis de casques Samsung Gear VR, les passagers du petit train peuvent suivre la mascotte du parc à travers un parcours fantastique ponctué de dragons et de pierres humides. Bon d'accord, on a connu plus torride en termes de sensations fortes. 

Un peu plus à l'ouest en Angleterre, le parc Alton Towers a frappé un grand coup en inaugurant, il y a quelques jours, son attraction Galactica qui promet un voyage de 189 secondes à travers la galaxie en réalité virtuelle sur une montagne russe. L’astronaute canadien Chris Hadfield a été l’un des premiers à tenter l’expérience, qui ouvrira au grand public en avril 2016. Et il a l’air plutôt satisfait. 

En France, la combinaison réalité virtuelle et montagnes russes n’est pas encore au programme. Du côté du Futuroscope, que Mashable FR a contacté, c’est la question de l’entretien et du coût des casques qui apparaît encore comme un obstacle.

Si l'ivresse de sensations fortes est garantie, attention toutefois au potentiel vomitif du cocktail.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.