Dans la presse

"Abdeslam : le temps des réponses ?"

France 24
5 mn

Au menu de cette revue de presse française, lundi 21 mars, les questions soulevées par l'arrestation de Salah Abdeslam dans son quartier d'origine, Molenbeeek, en Belgique. L'entrée en vigueur de l'accord turco-européen sur les migrants. Et des nouvelles de nos amies les bêtes.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
À la une de la presse française, ce matin, les questions soulevées par l’arrestation de Salah Abdeslam, l’un des auteurs présumé des attentats du 13 novembre à Paris.
 
Quel a été son rôle ? Quelle est l’étendue du réseau ? Qui est le commanditaire des attaques ? Et comment Abdeslam a-t-il fait pour passer au travers des mailles du filet, pour échapper à toutes les polices pendant plus de trois mois ? Son arrestation "pourrait lever (plusieurs) zones d’ombres", annonce "Libération", qui rappelle que le jeune homme a été retrouvé dans le quartier bruxellois de Molenbeek, en Belgique, d’où il est originaire, et où il semble avoir bénéficié d’un certain nombre de complicités. Molenbeek, dont les habitants "sont partagés entre colère et incrédulité»", d’après "Libé", auquel un gardien de la paix local assure que "sans soutien", il est "impossible" de rester plus de deux heures sans se faire prendre. D’après "l’Opinion", la radicalisation à l’œuvre à Molenbeek est le résultat de "cinquante ans d’errance des politiques belges" qui auraient abandonné à son sort une population largement issue de l’immigration, notamment marocaine, où 40 % des 18-25 ans sont au chômage. À Molenbeek, accuse le journal, "toute une génération politique a fermé les yeux sur les revendications communautaires et religieuses pour acheter la paix sociale". D'après "l’Opinion", la commune compte aujourd’hui 18 mosquées, dont certaines dirigées par des imams salafistes étrangers. "La liste des auteurs d’attentat passés par Molenbeek donne froid aux yeux", dénonce le journal : ceux du commandant Massoud, des attentats de Madrid, de la tuerie du Musée juif de Bruxelles, et de l’attaque avortée du Thalys.
 
L'incurie supposée des hommes politiques belge n’est pas la seule à se retrouver pointée du doigt. Tandis que "Libération" rappelle que "c’est presque par hasard que  la police a pu localiser et attraper" le fugitif, ce qui témoignerait "de failles énormes dans le dispositif de surveillance belge, franco-belge et européen", "Le Figaro" met en cause "la facilité avec laquelle Abdeslam a pu voyager (en Europe) avant les attaques du 13 novembre, et recruter des complices parmi les migrants". "La guerre contre le terrorisme a rendu les accords de Schengen caducs", prévient le journal, qui s’interroge : "Combien de quartiers en France et en Europe sont, comme Molenbeek, devenus des zones de non-droit où communautarisme, délinquance et salafisme prospèrent à grande vitesse ?"
 
Au menu également, l’entrée en vigueur depuis minuit de l’accord sur les migrants entre l'Union européenne et la Turquie. D’après "Le Figaro", qui rappelle que cet accord prévoit le rapatriement vers la Turquie de tous les réfugiés ou migrants, entrés sur le territoire européen par la Grèce, sa mise en œuvre s’annonce très compliquée, notamment parce qu’Athènes ne dispose pas d'assez d'infrastructures et de personnel pour procéder à ces rapatriements. Au-delà des problèmes pratiques posés par ce projet, beaucoup s’interrogent sur son sens -  à voir aussi avec le dessin de Willem pour "Libération", qui montre deux garde-frontières jouant au tennis. Les balles que se renvoient les deux camps, ce sont les réfugiés.
 
On termine avec la visite historique de Barack Obama à Cuba. "Obama découvre le Cuba libre", s’enthousiasme "L’Humanité", qui demande au président américain de mettre enfin un terme au blocus de l’île. Je vous propose enfin de jeter un cil à Slate, qui a choisi de nous parler une nouvelle fois ce matin de la vie intérieure des animaux. De quoi s’agit-il ? De vérifier si l’adage "qui se ressemble s’assemble" vaut aussi pour nos amis les bêtes. Il semblerait que oui.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine