Accéder au contenu principal

Attentats à Bruxelles : réunions de crise et sécurité renforcée dans les capitales européennes

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve arrive à l'Élysée, mardi 22 mars, après les explosions à Bruxelles.
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve arrive à l'Élysée, mardi 22 mars, après les explosions à Bruxelles. Stéphane de Sakutin, AFP

Les explosions qui ont frappé la capitale belge mardi matin ont conduit les autres pays européens à renforcer leur sécurité. Aux frontières et dans les aéroports, la vigilance est de mise.

PUBLICITÉ

Plusieurs explosions ont frappé Bruxelles, mardi 22 mars, deux à l'aéroport de Zaventem et une à la station de métro Maelbeek. Le niveau d'alerte antiterroriste a été relevé à son état maximal pour toute la Belgique.

Les explosions à Bruxelles ont eu des répercussions partout en Europe. À Paris, François Hollande a organisé une réunion de crise à l'Élysée avec le Premier ministre Manuel Valls, ainsi que le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, celui de la Défense Jean-Yves Le Drian, et le chef de la diplomatie Jean-Marc Ayrault.

La sécurité a été renforcée sur le territoire français et 1 600 policiers et gendarmes supplémentaires vont être déployés en différents points, a annoncé Bernard Cazeneuve à l'issue de la rencontre. Les attentats de Bruxelles surviennent quatre mois après ceux du 13 novembre à Paris, qui ont fait 130 morts, et quelques jours après l'arrestation de Salah Abdeslam.

À la suite des attaques de Bruxelles, la sécurité a été renforcée autour des institutions européennes à Strasbourg, a-t-on appris mardi auprès de la préfecture du Bas-Rhin.

Les réactions de dénonciation et de solidarité d'officiels et de personnalités politiques affluent.

À Londres, le Premier ministre David Cameron s'est dit "choqué" dans un tweet et a annoncé la tenue d'une réunion d'urgence dans la matinée. L'aéroport londonien de Gatwick a mis en place des mesures de sécurité renforcée. La police britannique a renforcé sa présence "dans les endroits névralgiques" du pays, "dont les transports, pour protéger la population", a annoncé la police britannique.

Les services néerlandais de lutte contre le terrorisme ont eux aussi fait part d'un durcissement des mesures de sécurité dans les aéroports néerlandais, ainsi que d'un renforcement des contrôles à la frontière avec la Belgique. Les aéroports de Francfort et Moscou, ont aussi rehaussé leur niveau d'alerte.

Avec AFP et REUTERS

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.