Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Déchéance, le fiasco ?"

France 24

Au menu de cette revue de presse française, mardi 22 mars, le vote du Sénat sur la déchéance de nationalité, et l'inscription de l'état d'urgence dans la Constitution, les jihadistes français morts en Syrie, la lutte contre la radicalisation, les expatriés, Didier Deschamps et le panda Huan Huan.

PUBLICITÉ

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
À la une de la presse française, ce matin, le vote aujourd’hui au Sénat sur la déchéance de nationalité, une mesure que les sénateurs veulent limiter aux seuls binationaux – ce que refusent les députés socialistes.
 
Un compromis est-il encore possible ? Quel sera l’avenir de cette réforme constitutionnelle, proposée par François Hollande devant le Congrès de Versailles, au lendemain des attentats du 13 novembre? "Le Figaro" prédit un "fiasco", assurant que le président devrait renoncer à cette mesure symbolique. "En termes footballistiques, on appelle ça «vendanger une occasion. Se trouver seul devant le but vide mais tirer à côté. C’est 'l’exploit' réussi par François Hollande. Se faire ovationner debout le 16 novembre par l’ensemble des parlementaires. Puis devoir renoncer quatre mois et quelques louvoiements plus tard". Renoncer, pas encore tout à fait, semble-t-il. D’après le site du "Figaro", le PS continue de batailler, notamment en se servant du cas Salah Abdeslam, qui jouit de la seule nationalité française, pour défendre la "déchéance pour tous". François Hollande avait aussi proposé que l’état d’urgence, décrété au lendemain des attaques, soit également inscrit dans la Constitution - cette fois, c’est "L'Humanité" qui lui demande de "renoncer" à ce projet : "pérenniser l’état d’urgence, pérenniser l’exception n’est pas compatible avec un État de droit".
 
Terrorisme, encore, avec ce dossier de "Libération" sur les Français partis faire le "jihad", et disparus en Syrie. D’après Libé, ils seraient au moins 168 à être morts dans les rangs de l’organisation État islamique ou d’Al-Qaïda, depuis 5 ans. Le journal dit avoir étudié le profil de 68 d’entre eux, en collaboration avec l’école de journalisme de Sciences-Po, et évoque "des histoires et des sociologies familiales très différentes". Le plus jeune des volontaires "étudiés" avait 13 ans, le plus âgé 40. Sur les 30 profils dont le passé religieux était connu, 10 s’étaient convertis alors qu’ils étaient issus de familles de culture chrétienne. Caractéristiques communes les plus fréquentes: des études courtes, des métiers peu qualifiés, et des fréquentations à l’origine de la radicalisation. Lorsque celle-ci a fait son chemin, que faire ? "La déradicalisation est un chantier prioritaire", rappelle "La Croix", qui constate que la France a pris pas mal de retard dans ce domaine.
 
Autre dossier, ce matin, ces Français qui partent à l’étranger pour trouver un emploi. Trois millions travaillent aujourd’hui hors de l’Hexagone, trois fois plus qu’il y a 25 ans, d’après "Le Parisien", qui assure qu’il y a parmi eux "de plus en plus de jeunes, qui s’expatrient parce que la France ne leur offre aucune perspective" : "la protestation véhémente (des mouvements de jeunes contre la réforme du Code du travail) et l’exil volontaire, explique 'Le Parisien', sont deux réponses à un même constat : la France ne parvient plus à répondre aux aspirations de sa jeunesse". "Il est très serein, il en a vu passer d’autres", dit l’un de ses amis. À noter également ce matin dans "Le Parisien", le rendez-vous de Nicolas Sarkozy devant la justice. La Cour de cassation doit rendre sa décision dans le dossier des "écoutes téléphoniques", alias "l’affaire Paul Bismuth", cet après-midi. Nicolas Sarkozy «joue très gros», d’après le journal, qui rappelle que l’ancien président de la République risque un renvoi devant le tribunal correctionnel avec, à la clé, le risque d’une condamnation, qui pourrait aller jusqu’à une peine de prison et d’inéligibilité.
 
Lui aussi se dit serein. À trois mois de l'Euro 2016, Didier Deschamps a rencontré les lecteurs du "Parisien". Knysna, affaire Zahia, affaires Benzema, dérapage de Serge Aurier, le sélectionneur des Bleus revient notamment sur la multiplication des scandales dans le foot français : "il y a plein d’histoires dans d’autres domaines, mais le foot est le sport le plus populaire et donc le revers de la médaille, c’est que lorsqu’il y a un couac, on en parle beaucoup". Une bonne nouvelle, enfin, pour terminer, toujours dans "Le Parisien". Après bien des péripéties, et une insémination artificielle, la femelle du couple panda prêté par la Chine au zoo de Beauval, Huan Huan, serait enceinte.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.