Accéder au contenu principal
Découvertes

Armani dit stop à la fourrure mais après Zara, Hugo Boss ou encore Massimo Dutti

Un mannequin avec un col en fourrure lors du défilé Emporio Armani automne-hiver 2015-2016 à Milan.
Un mannequin avec un col en fourrure lors du défilé Emporio Armani automne-hiver 2015-2016 à Milan. CATWALKING / GETTY IMAGES

Mardi, le styliste italien Giorgio Armani annonçait dans un communiqué qu’il n’utiliserait plus de fourrure animale dans ses collections à partir de la saison automne-hiver 2016-2016.

Publicité

"Le progrès technologique atteint ces dernières années nous permet d'avoir à disposition des alternatives valides qui rendent inutile le recours à ces pratiques cruelles envers les animaux", déclarait le créateur.

Avant ça, de nombreuses autres marques avaient déjà fait le choix de renoncer à la fourrure.

Stella Mc Cartney, engagée depuis des années dans la lutte pour la protection des animaux, a banni la fourrure comme le cuir de ses collections. L’année dernière, à la Fashion Week de Paris, la créatrice n’avait pas hésité à faire défiler ses mannequins avec une étiquette apparente "fourrure synthéthique".

Le programme Fur Free Retailer

Le groupe Inditex, qui détient les marques Zara, Stradivarius, Bershka, Massimo Dutti, Pull&Bear ou encore Oysho, a lui adhéré au programme Fur Free Retailer. Aucune de ses boutiques ne commercialise de produits contenant de la fourrure animale.

Si cela inclut donc les poils de vison, de coyote, de martre, de renard, de lapin ou d’autres bêtes tuées uniquement pour leur fourrure, Zara et les autres continuent par contre de vendre des vêtements ou accessoires contenant du cuir, de la laine, ou de la peau de mouton.

Tommy Hilfiger, Calvin Klein, ASOS, & Other Stories, American Apparel, Adolfo Dominguez, Topshop, C&A, Cos, Geox, Marc O’Polo, Esprit, et Hugo Boss ont tous signé ce même programme Fur Free Retailer. La liste complète par pays des marques respectant cette charte est disponible ici.

Début 2014, après la diffusion par PETA d’une atroce vidéo sur la torture des lapins en Chine, plus de 70 grandes marques ont supprimé définitivement la laine d’angora de leurs collections parmi lesquelles  Asos, Top Shop, French Connection et le groupe H&M, affirme l'association de défense des droits des animaux.

Et bientôt The Kooples ?

Ces derniers temps, The Kooples est dans le viseur de PETA. Dans une lettre datée du 9 mars 2016, Pete Doherty – qui a signé une collection pour la marque française – se dit "bouleversé" après avoir découvert des images "tournées en caméra cachée dans des élevages à fourrure".

"Imaginez comme je suis tombé des nues quand PETA m'a appris que The Kooples fait partie des dernières enseignes qui tirent encore profit de la torture des animaux", écrit le rockeur. Et de demander publiquement à The Kooples : "Montrez-nous que vous ne vous fichez pas des animaux qui souffrent en étendant votre décision de bannir la fourrure d'angora à la fourrure de tous les animaux."

––

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.