Le chef du gouvernement d'union nationale libyen, Fayez al-Sarraj, tente d'installer son pouvoir à Tripoli avec le soutien de l'Union européenne, qui a sanctionné, jeudi 31 mars, de hauts responsables accusés d'"obstruction". Et le train de mesures illustre l'implication désormais grandissante de Bruxelles dans les tentatives de sortie de crise en Libye.

Libye : le gouvernement d'union nationale tente d'asseoir son autorité dans un climat très tendu

Le chef du gouvernement d'union nationale libyen, Fayez al-Sarraj, tente d'installer son pouvoir à Tripoli avec le soutien de l'Union européenne, qui a sanctionné, jeudi 31 mars, de hauts responsables accusés d'"obstruction". Et le train de mesures illustre l'implication désormais grandissante de Bruxelles dans les tentatives de sortie de crise en Libye.